« Moul Lkelb » bientôt diffusé à Casablanca, Marrakech et Tanger

Projections gratuites de courts-métrages en présence de Ilias El Faris et Kamal Lazraq

Un vendeur de rue remballe avec hâte son stand de DVD piratés. De jeunes gens prennent place dans un parc d’attraction abandonné. Un homme cherche son chien désespérément, s’enfonçant seul dans la nuit vers les bas fonds menaçants. Roujoula, Le Park et Moul Lkelb : trois coins de rue, trois déambulations de jeunes auteurs dans la ville de Casablanca.
Territoire fascinant, multiple et parfois hostile, la ville fait se déployer des tentatives de mise en scène intimement liées aux lieux qui les font naître. De la comédie désabusée au polar nocturne, baignés dans une lumière unique, les trois films esquissent ainsi les contours d’une même réalité urbaine, vibrante et brute. Brefs fragments, trajectoires à la fois quotidiennes et extraordinaires, ils nous font ressentir la violente confrontation avec le monde de personnages en quête de justice, de sens, ou de sécurité.

Sélectionnés et primés dans de nombreux festivals, ces trois courts métrages ont fait le tour du monde. Nous avons choisi de les diffuser aujourd’hui pour le public de Casablanca, Tanger et Marrakech.

RAPPEL DES DATES
– Jeudi 12 décembre – 19h30 à la Cinémathèque de Tanger
– Vendredi 13 décembre – 19h30 au Cinéma Le Lynx de Casablanca
– Samedi 14 décembre – 19h30 au Cinéma Leila Alaoui de l’Institut Français de Marrakech

À PROPOS
Mont Fleuri Production a été créée en 2013 par Saïd Hamich. Avec l’ambition de développer au Ma- roc un cinéma d’auteur « populaire », Mont Fleuri a coproduit Volubilis de Faouzi Bensaïdi et Zanka Contact de Ismaël El Iraki. Elle accompagne également les cinéastes étrangers sur leurs tournages au Maroc. La société développe actuellement en coproduction de nouveaux projets de longs- mé- trages : Déserts de Faouzi Bensaïdi, Les Meutes de Kamal Lazraq et Reines de Yasmine Benkiran.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: les habitants de Benjdia se plaignent d’odeurs nauséabondes (VIDEO)

Les habitants du quartier casablancais de Benjdia se plaignent d'émanations nauséabondes et toxiques qui se dégagent depuis longtemps d'une canalisation d'eaux usées.