Momo: « je suis très optimiste pour l’avenir de L’Boulevard »

Triste nouvelle pour les amateurs de culture urbaine. Le festival annuel de musique L’Boulevard qui devait se tenir aux anciens abattoirs de Hay Mohammadi a été annulé et reporté pour l’année 2017. Une annulation qui a suscité la déception des fans et des musiciens, malgré l’optimisme des fondateurs sur le sort du L’Boulevard. Le co-fondateur du festival, Mohamed Merhari alias Momo nous en dit plus.

Le Site Info: Pourquoi le festival du L’Boulevard des jeunes musiciens n’aura pas lieu ? Est-ce uniquement pour des raisons financières ?

Mohamed Merhari alias Momo: Il y a bien sûr un problème de financement, mais nous sommes aussi fatigués et avons besoin de prendre un peu de recul, de réfléchir à l’année prochaine et surtout de bien se préparer.

Personne ne vous a contactés pour trouver des solutions aux problèmes financiers ?

À vrai dire, nous avons aussi beaucoup tardé pour chercher d’autres sponsors et même si Casa Events était avec nous ainsi que d’autres sponsors, nous n’avons pas pu boucler le budget nécessaire à temps. Mais sincèrement, c’est un peu notre faute. Nous avons eu énormément d’activités cette année et avons malheureusement manqué de temps pour rechercher d’autres sponsors.

Quel avenir pour L’Boulevard ?

Sérieusement il n’y a aucun souci ! Ce n’est qu’une année où nous nous absentons et je pense que nous sommes pratiquement prêts pour l’année prochaine et surtout pour faire une belle édition. Je suis optimiste, d’autant plus que nous allons être soutenus par Casa Events et par un interlocuteur de la wilaya. Du coup, le travail sera énormément facilité. Il faut dire ce qu’il en est : depuis quelques années, ils nous soutiennent à fond et nous n’allons pas dire le contraire. Depuis trois ans, des personnes sont conscientes de l’importance de cet événement et font tout pour que le festival se passe bien.

Quel message voudriez-vous transmettre ?

Je sais que beaucoup sont attristés par cette nouvelle. D’ailleurs, je reçois tous les jours des messages en ce sens sur mon Facebook. Mais cela ne constituera qu’une année de perdue et dix de retrouvées ! Je suis optimiste pour l’année prochaine. Nous faisons ce que nous pouvons. Ce n’est pas un événement ordinaire, c’est un peu spécial. C’est une culture alternative, c’est aussi un événement engagé et nous travaillons toute l’année. Il y a beaucoup de festivals qui ouvrent les rideaux juste une fois par an, alors que nous, nous produisons des concerts toute l’année. Nous avons le Boultek, le premier centre de musiques avec 60 groupes par semaine qui répètent. Nous ne proposons pas uniquement un seul événement chaque année et je crois que c’est ce qui fait la différence entre nous et les autres festivals. Et je redis que je suis très optimiste pour l’avenir du L’Boulevard.

Propos recueillis par Zineb Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page