La diva Maya Casabianca s’est éteinte

Née à Casablanca en 1941 sous le nom de Margalit Azran, en pleine seconde guerre mondiale, la chanteuse Maya Casabianca est décédée lundi dernier à près de 80 ans en Israël. Elle avait connu un succès fou une décennie durant dans les années 1950/60 avec des titres comme ‘’Garde moi la dernière danse’’ une chanson mythique reprise avec gloire par Dalida et qui plus tard devint grâce à Doc Pomus et Mort Shuman “Save the last dance for me”.

Mais là, ne se limitait pas les seules prouesses de cette grande dame qui fit l’avant-première à l’Olympia de bien des sommités vocales à l’image d’Yves Montand et autres ou carrément aux côtés de Georges Brassens à l’Olympia. Elle avaient également côtoyé nombres de célébrités un peu partout de par le monde. Découverte à l’âge de 13 ans par Jacques Canetti, Maya Casabianca doit d’ailleurs, son nom de scène à Yves Montand qui le lui avait choisi en référence à sa ville natale.

C’était la maîtresse du chanteur égyptien Farid El Atrache. Elle a chanté dans plusieurs pays arabes, sans divulguer ses liens avec Israël.

La chanteuse franco-israélienne Maya Casabianca s’était en outre faite remarquer à Moscou quand elle interpréta devant d’historiques dirigeants soviétiques et 6000 spectateurs l’hymne national israélien à une époque où l’URSS n’entretenait pas de relations diplomatiques avec Israël.

M.J.K.

Suggestions d’articles

Samira Said pleure un admirateur pas comme les autres

Comme toutes les stars, Samira Said a des milliers de fans, aussi bien au Maroc, son pays natal, qu'en Egypte ou ailleurs de par le monde.