La diva Maya Casabianca s’est éteinte

Née à Casablanca en 1941 sous le nom de Margalit Azran, en pleine seconde guerre mondiale, la chanteuse Maya Casabianca est décédée lundi dernier à près de 80 ans en Israël. Elle avait connu un succès fou une décennie durant dans les années 1950/60 avec des titres comme ‘’Garde moi la dernière danse’’ une chanson mythique reprise avec gloire par Dalida et qui plus tard devint grâce à Doc Pomus et Mort Shuman « Save the last dance for me ».

Mais là, ne se limitait pas les seules prouesses de cette grande dame qui fit l’avant-première à l’Olympia de bien des sommités vocales à l’image d’Yves Montand et autres ou carrément aux côtés de Georges Brassens à l’Olympia. Elle avaient également côtoyé nombres de célébrités un peu partout de par le monde. Découverte à l’âge de 13 ans par Jacques Canetti, Maya Casabianca doit d’ailleurs, son nom de scène à Yves Montand qui le lui avait choisi en référence à sa ville natale.

C’était la maîtresse du chanteur égyptien Farid El Atrache. Elle a chanté dans plusieurs pays arabes, sans divulguer ses liens avec Israël.

La chanteuse franco-israélienne Maya Casabianca s’était en outre faite remarquer à Moscou quand elle interpréta devant d’historiques dirigeants soviétiques et 6000 spectateurs l’hymne national israélien à une époque où l’URSS n’entretenait pas de relations diplomatiques avec Israël.

M.J.K.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page