Jazzablanca: voici le programme de la 13ème édition

Le samedi 14, dimanche 15 et mercredi 18 avril, Jazzablanca Festival ouvre les portes de l’Hippodrome Casa-Anfa en journée pour proposer une panoplie d’activités gratuites (master class, ateliers pour enfants et espace équestre), ainsi que des séances Yoga, un espace restauration et un espace créateurs.  

Du mardi 17 au jeudi 19 avril, l’Association Marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivant et Jazzablanca Festival organisent des tables rondes, des ateliers pour professionnels ainsi que des projections de documentaires musicaux, en collaboration avec l’Institut Français de Casablanca (accès gratuit).

Plus qu’un rassemblement musical, Jazzablanca devient, avec le « Off du Festival », un lieu de découvertes et d’échanges, un pôle d’animation et de formation qui a l’ambition de contribuer à transmettre des savoirs, rapprocher les artistes et leurs publics.

Au Village Samsung, lieu central situé à l’Hippodrome Casa-Anfa, Jazzablanca Festival offrira pour les journées du 14, 15 et 18 avril une panoplie d’activités gratuites pour enfants et adultes.

De plus, Jazzablanca entend s’impliquer davantage dans la consolidation d’une industrie musicale locale qui participe au rayonnement de la ville. Le festival ambitionne ainsi d’investir toujours plus la métropole afin de renforcer sa proximité́ avec les Casablancais.

A cet effet, et en collaboration avec l’Association Marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivant, un nouveau volet s’ajoute à la programmation de la 13e édition, avec divers ateliers, tables rondes et projections, ces dernières organisées en collaboration avec l’Institut Français de Casablanca.

A l’Hippodrome Casa-Anfa:
Le samedi 14, dimanche 15 et mercredi 18 avril
Du 11h00 à 15h30.

Jazzablanca Festival présente :

– Une master class animée par le tromboniste Fred Wesley, légende vivante du jazz américain.

– Des ateliers d’initiation musicale et de peinture pour enfants.

– Des séances de Yoga en plein air, en collaboration avec OM Yoga.

– Un espace créateurs, en collaboration avec la Caravane Ephémère, proposant objets et produits inspirés de l’iconographie de la culture et de l’histoire marocaine.

– L’Hippodrome Casa-Anfa retrouvera aussi sa fonction originelle le temps de plusieurs sessions de découverte du cheval avec des activités et des spectacles équestres.

– Des déjeuners Jazzy, avec un large choix de stands de restauration.

A l’Institut Français de Casablanca :
Du mardi 17 au jeudi 19 avril, à l’Institut Français de Casablanca:

L’Association Marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivant, en partenariat avec Jazzablanca Festival présente :

– Trois ateliers de formation autour des métiers de la musique, destinés aux jeunes musiciens et aux futurs professionnels du secteur culturel.

– Trois tables rondes sur les industries culturelles avec des invités prestigieux et acteurs culturels marocains.

– Projections de trois documentaires musicaux, en collaboration avec l’Institut Français de Casablanca.
Activités à l’Hippodrome Casa-Anfa :

MASTER CLASS AVEC FRED WESLEY
Dimanche 15 avril à 11h00
@Hippodrome Casa-Anfa
Places limitées / réservé aux musiciens
Sur inscription : https://goo.gl/forms/KZ4l0HVeIw9eUQmi2

Chaque année, Jazzablanca Festival offre l’occasion aux musiciens (jeunes et professionnels) de rencontrer et échanger avec des artistes internationaux, tels que Richard Bona, Anouar Brahem ou Roberto Fonseca.
Pour la 13e édition, Jazzablanca Festival propose une session de master class avec :
Fred Wesley – Tromboniste le plus célèbre de la planète Jazz funk, Fred Wesley a inventé un phrasé au trombone reconnaissable entre tous, inspiré par le Jazz, aux accents de Soul music et de gospel envoûtants. La légende partage déjà son immense connaissance musicale avec des jeunes musiciens et étudiants en musique dans des contextes éducatifs à travers le monde.

ATELIERS MUSIQUE ET PEINTURE POUR ENFANTS
Samedi 14, dimanche 15 et mercredi 18 avril – De 14h00 à 15h30
@Village Samsung – Hippodrome Casa-Anfa
Enfants de 5 à 10 ans
Sur inscription : https://goo.gl/forms/dXxvYBb2moNEG4aS2

Encadrés par des professionnels en initiation musicale, les ateliers pour enfants ont lieu en plein air. Ils offrent des séances composées d’une première partie découverte libre de plusieurs instruments, puis une seconde partie de coordination rythmique où l’assise rythmique est travaillée via la danse et le chant en groupe ainsi qu’une session d’écoute attentive d’extraits musicaux de différents styles.

De plus, la Fondation TGCC offrira trois ateliers de peinture de 14h00 à 15h30, avec des artistes et professeurs d’arts plastiques, tel que Said Housbane.

OM YOGA À JAZZABLANCA
Dimanche 15 avril – De 11h00 à 13h00
@Village Samsung / Hippodrome Casa-Anfa
Participation sur donation de 100 Dh minimum – Places limitées à 100 personnes.
Dans le cadre de ses 10 ans de Yoga au Maroc, Om Yoga rejoint l’aventure Jazzablanca Festival, pour une session « Jazz Yoga » en plein air, et reverse les fonds collectés à l’Association The Green Challenge, pour accompagner l’aménagement d’un jardin à Sidi Moumen, prévu le lundi 24 avril.

Professeurs intervenants : Aurélie Scally, Fettoum El Houari, Nabil Scally et Gabe Scally.

ESPACE EQUESTRE SOREC
Le samedi 14 et dimanche 15 avril – De 11h00 à 15h30
@Hippodrome Casa-Anfa,

L’espace équestre SOREC prendra place pour la 1ère fois à l’occasion de Jazzablanca Festival et offrira plusieurs activités autour de l’univers du Cheval destinés aux enfants et aux plus grands :

– Shows d’art équestre (moderne, éthologie et voltige), par les cavaliers de l’Ecole des Arts Equestres de Marrakech : «Voltige classique» et «Barbe en liberté», présentés à 13h00 et à 15h00

– Présentation des races principales présentes au Maroc, avec les chevaux du haras national de Bouznika : Pur-sang Arabe, Pur-sang Anglais, Anglo-Arabe, Barbe et Arabe-Barbe.

– Initiation équestre à travers des tours à dos de poneys, de chevaux et en calèches.

– Ateliers ludiques et créatifs pour les plus petits : dessins, coloriage, mascottes…
ESPACE CRÉATEURS PAR LA CARAVANE EPHEMERE
Du samedi 14 au jeudi 19 avril
@Village Samsung / Hippodrome Casa-Anfa

La caravane éphémère investira à nouveau le village de Jazzablanca pour y créer le temps du festival une boutique de créateurs où vous seront dévoilés des objets et produits irrésistibles inspirés de l’iconographie, de la culture et de l’histoire marocaine.

Parmi les créateurs participants :

Art modeste / Atelier nihal / Chamoo kids / Dar fatyme / Finawa / La petite touche / L’Art du bain / Mahanna / Marie basti de design / Musk studio / Nomad Inspiration / Paloma stella / Snood’ art by Hind / Tily cactus / Touch of Madness.
Activités à l’Institut Français de Casablanca :

ATELIERS
Du mardi 17 au jeudi 19 avril – 10h00 à 13h00
@Institut Français de Casablanca
Réservé aux jeunes musiciens et futurs professionnels du secteur culturel
Sur inscription : https://goo.gl/forms/W2SrkRzqgbRkP4G23

– Mardi 17 avril – 10h00
“Manager Artistique : compétences multiples”, par Taoufik Hazeb aka Don Bigg
Une introduction au métier de manager artistique dans le domaine musical, un métier transversal. Le manager a un rôle clé, au cœur des négociations avec les différents partenaires professionnels de l’artiste. Nécessitant une vision à long terme pour une vision stratégique du développement de carrière, il accompagne l’artiste dans ses succès et ses échecs.
– Mercredi 18 avril – 10h00
“La gestion d’un établissement culturel”, par Jamal Abdennassar.
Quelles sont les compétences nécessaires pour assurer la gestion d’un établissement culturel ? Ce métier relève aussi bien d’une vision stratégique et artistique, d’aptitudes au management d’équipes, que de capacité de gestion administrative et financière. Des responsables marocains d’établissements culturels viendront partager leur expérience.

– Jeudi 19 avril – 10h00
“Les métiers du festival de musique”, par Soufiane Zanifi
L’organisation d’un festival de musique implique une grande diversité de compétences. Quels sont les différents métiers associés à une telle organisation ? Quel modèle économique et quels développements pour une pérennisation à long terme de ce type d’événement ? Un organisateur de festival présentera l’éventail de ces métiers et donnera les clés d’une bonne organisation.

TABLES RONDES
Du mardi 17 au jeudi 19 avril – de 15H00 à 18H00
@Institut Français de Casablanca
Sur inscription : https://goo.gl/forms/w5owgueXkYyFisLR2

Modérateur :
Hicham Abkari, directeur du Théâtre National Mohammed VI et coordinateur des ateliers et tables rondes du Off de Jazzablanca Festival.
– Mardi 17 avril – 15h00
“Les musiques actuelles Marocaines sont-elles toujours d’actualité ? “, avec Mohammed Merhari – Momo et Amine Hamma
Une table ronde pour faire un état des lieux du secteur des musiques actuelles au Maroc. Quels sont les espaces de diffusion des musiques actuelles au Maroc, qui sont les artistes à succès et comment ces succès se sont ils façonnés, les artistes marocains de musiques actuelles s’exportent ils en dehors du Maroc, quelle est l’économie globale de ce secteur et comment la dynamiser?… Autant de questions auxquelles cette table ronde tentera de répondre. Des intervenants étrangers, venus de pays à l’économie ou à la culture comparables à celles du Maroc, viendront partager la vision du développement de ce secteur dans leurs pays respectifs.

– Mercredi 18 avril – 15h00

“Grand Théâtre, quel avenir ?”, avec :
– Farid Bensaid, président fondateur de l’Orchestre Philharmonique du Mar
– Noureddine Ayouch, fondateur et président du conseil de surveillance du groupe Shem’s Publicité, président du festival international du théâtre de Casablanca et acteur de la société́ civile.
– Fihr Kettani, directeur général du Studio des Arts des Vivants.
– Mohamed Mehdi Laraki, directeur de Top Events Productions et président de L’Association marocaine des Entrepreneurs du Spectacle Vivants.
– Hicham Abkari, directeur du Théâtre National Mohammed VI, acteur culturel et coordinateur des ateliers et tables rondes du Off de Jazzablanca Festival.
– M. Hazis Vardar, directeur du Palace la Grande Comédie et metteur en scène.
– Ainsi que de prestigieux invités.

Le Grand Théâtre de Casablanca, le plus grand théâtre du continent Africain, ouvrira bientôt ses portes. Quel modèle de gestion, quel modèle économique, quelle vision artistique y seront associés ? Comment assurer la pérennité d’un tel établissement et comment celui-ci doit-il et peut-il participer au développement de la scène musicale locale ? Des intervenants de notoriété publique, spécialistes du secteur, associés ou non à ce projet, échangeront autour de ces thématiques.

– Jeudi 19 avril – 15h00
“Festivals et attractivité territoriale”, avec : Brahim El Mazned et Nabil Jebbari
Quel est l’impact de l’organisation d’un festival de musique pour sa ville, sa région ou son pays ? Comment des festivals ont permis à des territoires de passer de l’anonymat à la reconnaissance internationale ? Quels bénéfices économiques tirent les territoires de l’organisation d’un festival ? De nombreux exemples démontrent l’impact positif de l’organisation d’un festival pour son territoire.

PROJECTIONS
Du mardi 17 au jeudi 19 avril – à 19H30
@Institut Français de Casablanca
Accès gratuit

“They Will Have To Kill Us First”
La musique est le cœur battant de la culture malienne, mais lorsque les jihadistes prennent le contrôle du nord du Mali en 2012, ils bannissent toutes formes de musique. Les stations de radios sont détruites, les instruments sont brûlés et les musiciens maliens sont torturés voire tués. Du jour au lendemain, les artistes iconiques du Mali sont forcés à partir et demeurent encore aujourd’hui en exil. Mais plutôt que de déposer les instruments, les musiciens résistent et luttent pour le maintien de leur culture.

“Imagine Waking Up And All The Music Has Disappeared”
Qu’adviendrait-il si la musique disparaissait de la surface de la Terre ? Pourrait-on la faire renaître ? Comment ? Stefan Schwietert suit le guérillero culturel Bill Drummond alors qu’il demande à des personnes de tous horizons de chanter ou de fredonner un air qui n’existe pas… encore. Un véritable complot contre-culturel. Peut-être la seule façon de protéger la musique de la cupidité des entreprises.

“Sous le Donjon Manu le Malin“
Tourné en mai 2016, au château de Keriolet (Concarneau, Finistère), il se penche sur le berceau du bad boy du hardcore et de ses acolytes de toujours, l’équipe d’Astropolis. Une heure pour (re)découvrir l’histoire commune de Manu Le Malin, d’Astropolis et de Christophe Lévêque, le génial propriétaire du château, sous l’oeil bienveillant de Laurent Garnier, Lenny Dee, Electric Rescue, Torgull, Jeff Mills ou encore DJ Producer.

TEST DRIVE - Découvrez la Citroën C3 Aircross, désormais dispo au Maroc !

Suggestions d’articles

Chômage, cherté de la vie, épargne… les Marocains plus pessimistes que jamais

Un rapport du HCP a dressé une image noire des prévisions des Marocains pour le second semestre de l’année 2018.