FICAM: un festival en perpétuel renouvellement! (VIDEO)

Professionnels, étudiants et passionnés d’animations…Tous étaient au rendez-vous lors du lancement de la 17ème édition du Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM), vendredi 16 mars, à l’Institut français de la capitale ismaélienne, dans une atmosphère bon enfant de partage.

Cette 17ème édition du FICAM est assez particulière puisqu’elle rend hommage à la femme, à travers une invitée d’exception qui est la grande réalisatrice américaine, Brenda Chapman. Elle nous vient des studios “Walt Disney Feature Animation” et “Pixar Animation Studios”. Elle est connue à travers ses grands succès des Oscars comme “La belle et la bête” et “Le Roi Lion” pour lequel elle avait remporté un Annie Award. A travers cette grande dame, le FICAM célèbre ainsi toutes les femmes qui œuvrent dans le domaine du film d’animation dans le monde. D’ailleurs, le jury du Grand Prix Aicha n’était composé que de femmes, pour rester dans la thématique.

“Chacun a sa manière de créer une histoire, mais les meilleures sont celles écrites avec ses tripes”, a déclaré Brenda Chapman lors de son Master class présenté à la médiathèque de l’IF de Meknès. Ceci, quelques heures avant la cérémonie d’ouverture du FICAM où elle est revenue sur son processus créatif et sur l’importance de suivre son instinct. Elle a également présenté au grand public son court métrage de fin d’études qu’elle a réalisée en 1987, «A birthday» (Un anniversaire), et qui lui a permis de faire son entrée à Disney.

On retrouve également comme invité d’exception de cette 17ème édition Sunao Katabuchi, réalisateur Japonais du chef d’œuvre “Dans un recoin de ce monde”, qui a été projeté au Théâtre de l’IF de Meknès, le 17 mars courant. Le réalisateur Brésilien, Carlos Saldanha, de «l’Age de glace» et “Rio”, était aussi de la partie.

Le FICAM a récompensé, lors de la cérémonie d’ouverture, ses trois invités d’honneur de cette édition en leur remettant des Prix. Le réalisateur brésilien Carlos Saldanha a lancé, en plaisantant, à la réception du sien: “C’est bon, j’ai eu l’Oscar!”.

Autres point fort du FICAM, les festivaliers ont eu le privilège de découvrir, en avant-première, la projection du film d’animation «Parvana, une enfance en Afghanistan», nommé aux Oscars 2018, réalisé par Nora Twomey et coproduit par Angelina Jolie. Un film émouvant qui a touché toute la salle et qui raconte l’histoire d’une petite fille afghane forcée de se transformer en garçon pour subvenir aux besoins de sa famille, après que les talibans ont emprisonné son père.

L’animation se poursuit au Festival international du film d’animation de Meknès jusqu’au 21 mars. Le FICAM propose cette année une programmation riche, à savoir des films d’animation, des projections, des Master class de réalisateurs de renom, des tables rondes et des rencontres inédites avec une panoplie de professionnels et de passionnés de films d’animation.

Khadija Khettou, à Meknès.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Fès-Meknès: 11 personnes, dont 8 femmes arrêtées par la DGSN

La police judiciaire de Meknès a procédé samedi, en coordination avec son homologue de Fès, à l'arrestation de onze personnes, dont huit femmes, pour leur lien présumé avec un réseau criminel.