De Marrakech à Paris, le patrimoine « Yves Saint Laurent »

Par cultureroute.com – Souad El Mghari 

Alors que Marrakech se prépare pour le lancement des constructions du musée Yves Saint Laurent, la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent vient d’annoncer l’ouverture d’un autre musée à Paris.

Contrairement au futur musée Yves Saint Laurent de Marrakech, le projet de Paris, dont l’inauguration est également prévue pour l’automne 2017, ne demande pas de travaux drastiques.

Ce sont le studio et le salon de couture du défunt créateur, actuellement siège de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, qui seront transformés en musée.

Dans le but de mettre en évidence les différents aspects de la création et des fonctionnements de l’atelier du couturier, sera exposée une collection de prototypes des pièces les plus représentatives qui ont foulé les podiums ; seront aussi exposés de rares documents tels que les cahiers d’anciennes vendeuses qui détaillent chaque vente majeure effectuée, avec la date, le nom du client, le produit vendu et l’étiquette du prix. La liste de noms des clients inclut des icônes telles que Grace Kelly et Catherine Deneuve.

Le visionnaire Pierre Bergé a expliqué au magazine Women’s Wear Dealy que «le but est de montrer l’extraordinaire importance de telles collections… On ne trouvera pas ce genre de conservation de documents dans aucune autre maison de couture… Je m’y suis consacré depuis le premier jour, parce que je croyais dur comme fer qu’Yves Saint Laurent deviendrait le plus grand couturier de la fin du 20e siècle. D’ailleurs, j’avais raison, et donc son travail méritait ce type de conservation. Quelques 70 pièces seront exposées. Il est convenu que le musée de Paris mette en vedette des éléments-phares tels que le smoking, une robe inspirée par Piet Mondrian et une robe de la collection Pop».

Marrakech aussi

Au sujet du projet du musée de Marrakech, qui ouvrira ses portes en automne 2017, il a annoncé que le cabinet d’architecture français, Studio KO, en sera le responsable. Un choix d’architectes bien réfléchi de la part de la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent : «Yves Saint Laurent et moi avons découvert Marrakech en 1966 et on n’a plus jamais quitté cette ville qui a profondément influencé la vie et l’œuvre de Saint Laurent, en particulier sa découverte de la couleur. Les architectes Studio KO partagent cette passion.»

Couvrant une superficie de presque 4000 mètres carrés, le bâtiment exposera 50 créations Saint Laurent sur un total de 150 envoyées au Maroc qui seront proposées sur une base rotative. Le futur musée contiendra également un auditorium, une bibliothèque d’environ 5000 livres couvrant les créations, l’histoire et le parcours du couturier, un café, un restaurant et un espace dédié à des expositions temporaires.

Les dessins et plans du futur musée Yves Saint Laurent de Marrakech, que les architectes ont partagé avec les médias, présentent un immeuble fait de «briques en terre cuite et terre marocaine, de béton et d’un terrazzo de couleur terre, avec des murs de balayage et des fragments de pierre marocaine.»

Les fondateurs de l’entreprise française Studio KO, qui ont travaillé dans le passé sur plusieurs projets au Maroc, en sont arrivés à cette proposition finale de la structure, après de longues recherches dans les archives d’Yves Saint Laurent. Ainsi, le design final est inspiré par «la dualité entre les courbes et les lignes droites, le côté mou et les coupes nettes» qui ont toujours ponctué l’esthétique du couturier. Enfin, une spéciale attention a été donnée au fait que l’ensemble du bâtiment puisse se fondre dans le visuel de la rue Yves Saint Laurent et de l’emblématique Jardin Majorelle qui sera adjacent au musée.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page