« Ce Maroc que l’on aime » au service d’une noble cause

Jeudi 25 avril, les personnalités du livre « Ce Maroc que l’on aime » se sont mobilisées autour d’une noble cause, l’éducation d’enfants abandonnés dans le sud du pays portés par l’Association « Les Yeux de Aicha ».

Édité en janvier dernier par Première Ligne Édition en partenariat avec la MAP, le beau livre « Ce Maroc que l’on aime » qui est un recueil où soixante personnalités de tous horizons, livrent leur témoignage personnel sur le Maroc qu’ils chérissent, a incontestablement été l’opus de ce début d’année.

Devant le succès rencontré, l’auteur Ahlam Jebbar et quelques personnalités de cet ouvrage ont décidé de mettre la notoriété de ces personnalités au service d’une noble cause. C’est comme cela qu’est née l’idée d’accompagner
l’Association « Les Yeux de Aicha ».

Cette Association contribue à l’éducation d’enfants abandonnés dans le sud du Maroc. Chaque année, « Les Yeux de Aicha » réalise avec les enfants des tableaux qui sont mis en vente pour financer toutes les actions de l’association.

A travers l’organisation de cet événement, ce sont trois objectifs qui sont recherchés. Mettre à l’honneur cette association et mettre aux enchères les tableaux de ses enfants, récompenser les opérateurs et institutions qui ont accepté de soutenir cette association et enfin présenter la nouvelle édition poche de « Ce Maroc que l’on aime ».

Cette édition qui sera diffusée à l’échelle nationale dans les kiosques et les librairies permettra une plus large diffusion de ce livre afin que chacun prenne conscience que nous avons tous, un point commun, un amour inconditionnel pour notre cher pays.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

TIBU Maroc: le sport au service du développement

Auréolée du succès de huit éditions consécutives du « National TIBU School Tour », la Caravane nationale de basketball by « TIBU Maroc » reprend son bâton de pèlerin et repart pour un tour.