Bensaïd: « Tétouan peut devenir un modèle international dans l’industrie culturelle » (VIDEO)

Le ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a assisté, ce vendredi à Tétouan, à la réouverture du Musée Bab El Oqla, après plusieurs mois de travaux de rénovation.

S’exprimant lors de cette cérémonie, le ministre a indiqué que ce musée reflète la grande histoire de la ville de Tétouan, précisant « nous ne pouvons qu’être fiers de ce musée et de son rôle dans la préservation de la mémoire commune, pour un avenir meilleur ».

Conformément aux Hautes Instructions Royales et en coopération avec la FNM, le ministère accordera une importance particulière à ces structures, puisqu’elles constituent une mémoire commune pour l’ensemble des Marocains, a relevé Bensaid, appelant à la nécessité de doter les institutions oeuvrant dans le domaine du patrimoine des moyens matériels et humains nécessaires, et d’oeuvrer de concert afin de passer de la notion de culture à celle d’industrie culturelle.

Plusieurs villes dans le monde ont une économie locale basée sur la culture et le tourisme culturel, a-t-il fait savoir, notant que la ville de Tétouan jouit de potentialités pouvant être investies pour la mise en place d’une économie culturelle qui peut créer des opportunités d’emploi.

Situé à l’est de l’ancienne médina, le Musée Bab El Oqla, dont le nom est dérivé d’une des sept portes historiques de Tétouan, est un espace de rencontres et d’échanges, une ouverture à la découverte de la richesse historique et culturelle de la ville de Tétouan, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et qui se situe au carrefour de nombreuses confluences.

Par ailleurs, le responsable gouvernemental a également souligné que son département est déterminé à développer les rôles des institutions culturelles de Tétouan, pour créer les fondements d’une industrie culturelle.

« Nous envisageons de développer, à l’avenir, le rôle de l’Institut national des beaux-arts (INBA), afin qu’il joue un rôle plus grand dans la scène culturelle et qu’il soit lié à l’industrie culturelle », a affirmé Bensaid, en marge d’une visite de terrain à un certain nombre d’institutions culturelles et artistiques de Tétouan, accompagné du gouverneur de la province, Younes Tazi.

Le ministre a, à cet égard, fait savoir que l’Institut dispose de formations prometteuses dans le domaine de la bande dessinée et du design, qui pourront permettre, à l’avenir, le lancement de la spécialité « gaming » ou du cinéma d’animation, ajoutant « nous voulons que l’Institut aille au-delà de son rôle traditionnel de formation des peintres et s’ouvre à de nouveaux métiers qui permettent de créer des opportunités supplémentaires d’emplois ».

Il a également assuré que le rôle de l’Ecole des métiers et arts nationaux de Tétouan doit être développé, dans la mesure où cette institution sera orientée, en partenariat avec la Direction du patrimoine, vers la revitalisation et la préservation de certains métiers d’artisanat, tout en l’érigeant en plateforme de transfert d’expérience et de compétences aux futures générations, soulignant la nécessité de « permettre aux artisans d’avoir un plus grand rôle dans la conservation et le développement de l’industrie artisanale ».

Le ministre, accompagné d’une délégation de responsables centraux et régionaux du ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication, a effectué une visite à l’Ecole des métiers et arts nationaux de Tétouan, le Centre d’art moderne de Tétouan, le nouveau conservatoire de musique, l’INBA, le Théâtre Msalah et au Centre de services au profit des jeunes de Jbel Dersa.

M.S.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page