Atlas Electronic: un festival pas comme les autres à Marrakech (VIDEO)

En pleine Palmeraie de Marrakech, le public a répondu présent au festival Atlas Electronic cette semaine. La soirée d’ouverture a été marquée par un riche métissage de musique électronique contemporaine et d’influences arabes et berbères. Le tout mis en place dans un lieu féérique.

Avec des fusions qui invitent à la découverte et à l’échange, le show a démarré avec une performance inédite de Jauk Armal, avant d’enchaîner avec un cocktail musical interprété avec brio par les Houariyates, James Holden et Maâlem Houssam Gania et Tarwa N Tirini, mêlant compositions et musiques traditionnelles aux rythmes modernes et occidentaux.

Durant tout le spectacle, le public a été en interaction totale avec les artistes qui ont enchanté la foule avec des morceaux innovants et créatifs reflétant l’âme de ce rendez-vous incontournable de la musique électronique internationale.

Musique originale, danse, jeux de lumières, mise en scène captivante, Atlas Electronic a réuni tous les ingrédients d’une soirée réussie en plein air. Le producteur du Festival Atlas Electronic, Réda Kadmiri nous présente cet événement. Vidéo.

La grande surprise de cette édition a été la participation de la légende new-yorkaise, Joaquin “Joe” Claussell. Atlas Electronic est un festival dédié non seulement à la musique électro, mais aussi à la musique traditionnelle.

Initiée sous le signe “Moving Forward” (aller de l’avant), cette 4è édition qui dévoile un line-up inédit alliant musique, talks, débats, créations et workshops, a connu la participation de plus de 130 artistes représentant une quinzaine de pays, dont la moitié sont d’origine africaine.

Le festival vise à sensibiliser chaque année à la question de la mobilité interculturelle et souhaite mettre l’accent sur les inégalités quant à la liberté de mouvement et de déplacement, et leurs conséquences sur le paysage culturel mondial.

En plus du line-up musical, “Atlas Electronic” offre une belle plateforme aux autres formes d’art, tel que le projet “Afrorack” de l’Ougandais Bamanyan Brian ou encore “Guedra”, projet féminin de dance traditionnelle.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech accueille la Conférence de la Fédération Afro-Asiatique d’Assurance et de Réassurance

Sous le Haut Patronage du roi Mohammed VI, la 26ème Conférence de la Fédération Afro-Asiatique d’Assurance et de Réassurance (FAIR) se tiendra à Marrakech du 23 au 25 Septembre 2019.