Si la France le fait, pourquoi pas nous ?

par Mehdi Allabouch, co-fondateur du Site info

Loin des coups de gueule auxquels je vous ai habitués, je vais vous raconter aujourd’hui un étrange épisode de la vie d’un éditeur. Il ne s’agit pas de moi, cette fois-ci, mais d’un ami et associé.

C’était à l’occasion de la seconde édition marocaine d’Air France golf World Tour, au “Palmeraie Country Club” de Casablanca et qui avait réuni le gotha Casablancais. L’ami et associé avait été sollicité par Air France pour couvrir cet événement sur son magazine.

La couverture était un succès et mon ami n’a pas manqué d’aller sur place, d’une part pour superviser ses équipes et, d’autre part, pour profiter de la belle brochette de personnalités invitées au tournoi et faire du networking. Il était aux anges, Air France aussi! D’ailleurs je l’avoue, le reportage photo était une pure merveille artistique. Le DG d’Air France, Pierre Muracciole, y côtoyait le Consul général de Norvège, Bennet Wapraak Kjeldsen. Ali Benchekroune, DG Bouygues Afrique, Victor El baz, PDG de la Centrale automobile chérifienne,  Yves Gautier, CEO d’orange, tous étaient présents… Bref, c’était le grand rendez-vous de la jet-set casablancaise.

A la fin de cet évènement, mon ami qui ne manquait pas d’entrain, et surtout très heureux de la réussite de l’opération, a “osé” faire une proposition à un  responsable d’Air France Maroc : la mise à bord des vols en partance du Maroc d’exemplaires de son magazine. Notons bien que le magazine en question n’est autre que “Hola! Maroc”,  la revue people par excellence, présente dans plus de trente-six pays. La demande a été bien accueillie, mais nécessitait, bien sûr, l’accord de la maison-mère.

Et la réponse ne s’est pas fait attendre. Je vous laisse la découvrir : “Les compagnies aériennes se réservent le droit naturel de ne diffuser que des supports nationaux”.

Pour des raisons propres à l’entreprise, la mise à bord des avions  de la compagnie est exclusivement réservée aux supports français. Oui, même au départ du Maroc, les supports de presse offerts aux passagers sont strictement français! A vrai dire, dès qu’on embarque dans un vol Air France, tout ce qu’ on pourra, lire, manger, boire … est français. Ou presque!

Je l’avoue, ma première réaction était l’indignation.”Comment imposer aux voyageurs, souvent marocains, uniquement des supports la presse française?”. Ensuite, je me suis dit que la compagnie aérienne avait complètement raison. Air France est tout à fait libre de proposer à ses clients les produits qu’elle veut.  D’autant plus que la compagnie aérienne appartient, entre autres, à l’Etat français  et qu’elle est « moralement » tenue de mettre en valeur et de promouvoir les produits français, y compris la presse française.

Oui, l’Etat Français, via ses entreprises publiques, soutient les sociétés françaises  et leur accorde l’exclusivité, quand il peut le faire. Qu’en est-il de notre gouvernement et de ses entreprises publiques ?   Y a-t-il un cadre légal qui régit les investissements publicitaires de ces organismes public ?  Cela sera d’ailleurs le sujet de ma prochaines chronique. On va bien rigoler…

Par la même occasion, je fais un clin d’œil à notre chère Royal air Maroc qui fait de son mieux, j’en suis certain, pour mettre en valeur la presse marocaine à bord de ses avions. Mais qui pourrait  faire mieux et suivre l’exemple d’Air France et, pourquoi pas, limiter la mise à bord et dans les salons VIP à la presse nationale. Je suis certain que nos Challenge Hebdo, L’Officiel Maroc, Hola!Maroc … ont leur place autant que les Paris Match, Jeune Afrique et autres supports étrangers. Qui vivra verra. 

Suggestions d’articles

Pourquoi Akhannouch est en France

Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, des Eaux et Forêts et du Développement durable, Aziz Akhannouch, se trouve actuellement en France.