Maroc : quel avenir pour les restaurateurs ?

Imaginez un restaurant qui fait salle comble tous les midis. Imaginez un lieu très prisé avec une clientèle bien fidèle. Vous en connaissez sans doute plus d’un… Et imaginez, encore, que du jour au lendemain, ces endroits se retrouvent obligés de fermer pour une durée indéterminée. Aujourd’hui, les restaurateurs sont à bout, au point de vouloir casser leur vaisselle. Selon le HCP, ce secteur aurait réduit de 26% ses effectifs depuis le début de la pandémie. La Fédération nationale des restaurateurs (FNR) a d’ailleurs lancé un appel de détresse, dans un courrier adressé au ministère du Tourisme.
Non seulement il est quasi-impossible de maintenir les emplois pour un très grand nombre de restaurants, mais surtout, il devient impératif de penser un plan stratégique pour non pas seulement relancer, mais sauver d’urgence tout ce secteur. La question des taxes est évidemment au cœur des préoccupations de la FNR. Les restaurateurs seront-il exonérés de certains obligations fiscales ? Si oui, lesquelles, à quelle hauteur et pour combien de temps ?
Rappelons que le Comité de veille économique a reporté les déclarations fiscales et les impôts au 30 juin pour les entreprises les plus fragiles. Or, ce petit coup de pouce est tout sauf une solution miracle pour la trésorerie des restaurateurs qui a été mise à mal pour ne pas dire asséchée depuis l’instauration du confinement. Pourront-ils se relever une fois l’état d’urgence sanitaire levé ? Et avec quel niveau de qualité ou de prestations ? Voilà deux questions lancinantes. En Europe, seuls les restaurants qui font de la livraisons et ceux disposant d’une terrasse sont en passe de rouvrir dans les jours qui viennent, tout en respectant scrupuleusement les règles d’hygiène sanitaire et de distanciation sociale. Au Maroc, il faudra forcément encourager les établissements à relancer leur activité. Permettre à tout ce beau monde de reprendre du service serait déjà un premier pas.
Hicham Bennani. Les inspirations ECO




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page