Maroc: la fermeture des salles de sport passe mal

OPINION. Que le gouvernement décide de fermer, une énième fois, les salles de sport passe mal. Tout comme les hammams, les lieux de pratique sportive seraient des foyers de contamination.

S’ils sont, certes, moins essentiels que les supermarchés dans la vie quotidienne, il ne faut pas pour autant sous-estimer leur importance. Priver les membres d’une salle de faire leurs exercices quotidiens joue, d’abord, sur leur moral. Un moral qui n’est, faut-il le rappeler, pas au beau fixe en ces temps de Covid-19. Substituer l’activité physique par le café ne contribue qu’à atténuer le problème, mais ne le règle pas dans sa totalité… Sans omettre de préciser que la pratique sportive a vocation à stimuler le système immunitaire.

La Fédération marocaine des professionnels du sport (FMPS), qui ne sait plus à quel saint se vouer, en est convaincue : «Plus les Marocains pratiqueront du sport régulièrement, plus ils seront en mesure de combattre le virus». Elle a récemment lancé un appel au gouvernement, non pas pour recevoir des aides, mais pour que la poussière ne refasse pas son apparition sur les appareils de musculation.

En réalité, le problème, ce ne sont pas les salles de sport, mais le comportement de certaines personnes qui font fi des gestes barrières. Ce sont eux qu’il faut sanctionner. Quid des personnes qui s’entassent dans les piscines des résidences privées ? Sur les plages les plus prisées ?

Que dire de ceux qui font la queue, les uns sur les autres, dans les lieux publics ? Tout cela est forcément moins bien contrôlé que les salles de sport, qui sont d’ailleurs disposées à renforcer leurs mesures : aérer au maximum, proposer des cours en plein air, mettre plus de distances entre les gens, exiger un pass sanitaire ou un test PCR…Pourvu juste qu’elles existent et qu’on puisse «faire du sport».

Hicham Bennani


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page