Le Covid-19 va propulser le « made in Morocco » (étude)

Il est des fois où l’être humain change sans s’en rendre compte. C’est en tout cas ce qui s’est produit avec le confinement sanitaire qui a eu un effet direct et douloureux sur nos comportements de consommation. C’est ce que révèle une étude intéressante réalisée par deux cabinets : l’Innovate Research & Marketing, bureau indépendant spécialisé dans la recherche marketing, ainsi que la Research & Quality Consulting, filiale de Dislog Group, une agence spécialisée dans le marketing. Parmi ses éléments les plus marquants, cette enquête révèle que 69% des consommateurs interrogés ont connu une baisse considérable de leurs revenus respectifs et que 62% parmi eux ont constaté que leurs dépenses pour les courses étaient plus élevées que d’habitude.
On en déduit que cette crise sanitaire a eu un effet notoire sur le mental des ménages, puisque 66% des consommateurs confirment que leur moral est au plus bas à cause du Covid-19. D’ailleurs, 50% assurent que cette crise a provoqué des tensions au sein de leur cocon familial.
Autre taux élevé : 64% des parents participant à l’enquête affirment que le quotidien scolaire de leur progéniture a été négativement impacté. Quant à leur avenir, 47% des répondants déclarent être stressés et inquiets de l’évolution de la pandémie au Maroc, quand 42% affirment être suffisamment informés et confiants, laissant 11% les consommateurs restant ne pas s’inquiéter. Fort heureusement, le tableau de cette étude n’est pas tout noir. On apprend que le confinement sanitaire nous a inculqué des comportements qui devraient être adoptés comme référentiel de conduite à l’avenir. Il s’agit par exemple de la distanciation sociale que 66% des répondants adopteraient pour le « next normal » ou encore de la poignée de main et de la bise, qu’éviteraient désormais 60% parmi les sondés. Enfin, 58% des Marocains ne jurent essentiellement que par le « made in Morocco » et envisageraient de voyager exclusivement dans le royaume durant les prochaines vacances. Voilà au moins une nouvelle encourageante pour nos hôteliers.
Hicham Bennani. Les inspirations ECO

Articles similaires

Suggestions d’articles

Réouverture des cafés au Maroc: les patrons très inquiets

Mitigée, la réouverture partielle des cafés au Maroc est pourtant réelle, bien qu’encore timide.