GMT+1 : à quand un changement d’heure au Maroc ?

Les Marocains ne cessent de parler de cette fameuse “heure d’été” qui a été maintenue durant toute l’année depuis octobre 2018. Le gouvernement avait adopté à ce moment là, à la surprise générale, un projet de décret pour le “maintien permanent de l’heure d’été”. Le sondage concernant cette décision n’a jamais convaincu l’opinion publique.

En début d’année, face à la levée de bouclier, le porte parole du gouvernement Hassan Abyaba a affirmé que “le sujet de l’heure légale pourrait être évoqué, même s’il n’est pas à l’ordre du jour.” Il a précisé qu’au cas où il y aurait un nouveau débat sur la question, “il prendrait en compte l’intérêt général du pays”. Depuis, on attend. “On”, se sont les citoyens qui sortent le matin (dans la nuit)… et qui constatent que l’éclairage public ne s’est pas adapté. “On”, se sont les enfants dont le métabolisme souffre de ce décalage.

Il y a d’ailleurs eu des cas d’agression tôt le matin. Et une députée a même abordé le sujet au Parlement. La députée Touria Lahrech, de la CDT, a adressé une question au ministre chargé des Droits de l’Homme et des relations avec le Parlement Mustapha Ramid. Elle a assuré que le maintien de l’horaire GMT+1 a contribué à la hausse du taux de criminalité au Maroc. En guise de réponse, on lui a dit que le Maroc était “un pays sûr”. En attendant, on ne sait toujours pas à quoi sert exactement ce maintien de l’heure d’été. Economie d’énergie ? Vraiment ?

En Europe, la décision de maintenir ou pas cette fameuse “heure légale” n’a pas encore été tranchée. Elle devait normalement être concrétisée en 2019, mais les eurodéputés ont voté un report de la mesure en 2021. D’après les scientifiques, ce “non changement d’heure” a des effets négatifs sur la santé, ce qui peut influencer les accidents de la route. À méditer.

H.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un acteur marocain violemment agressé à Casablanca (PHOTO)

L’acteur marocain Jalal Quarriwa a été victime mardi d’une terrible agression au quartier Maarif, à Casablanca.