Et si Zuckerberg avait raison ?

par Hicham Bennani

Le monde du travail ne sera plus le même dans les années à venir. Le retour à la normale ne sera pas possible ou du moins, pas généralisé. Ce sera le cas pour Facebook, dont l’atypique CEO, Mark Zuckerberg, a affirmé qu’il permettra à un grand nombre de ses 50.000 employés de travailler à domicile de manière permanente. Le jeune PDG se projette même d’ici 10 ans et prévoit qu’environ 50% de ses effectifs collaboreront à distance. « Nous allons le faire de manière mesurée, au fil du temps », a-t-il lancé sur NBC. Ce changement important dans la concentration du personnel pourrait radicalement modifier le fonctionnement de Facebook et avoir un impact sur la région de la baie de San Francisco. Le processus commencera par une « ouverture agressive du recrutement à distance » – d’abord aux États-Unis, puis ailleurs – au-delà des pôles urbains où Facebook a des bureaux.
L’esprit avant-gardiste de Zuckerberg pourrait (et devrait) ainsi ouvrir la voie à d’autres grandes entreprises. En fait, ce n’est pas l’approche, mais toute la perception de la notion du travail qui doit à présent changer. À distance, un employé ne sera pas forcément jugé sur le respect des horaires, il ne perdra pas de temps à se préparer pour se rendre à son lieu de travail et ne subira pas de retard lié aux transports, dont il fera aussi des économies. Il sera donc évalué sur ses compétences, sur ses performances et sur ce qu’il apporte réellement à la société. En même temps, l’employé perdra moins de temps dans des pauses café ou pour aller fumer une cigarette en bavardant avec ses collègues, chose qui pénalise, sur le long terme, l’entreprise. S’il venait à s’appliquer efficacement, le télétravail ne pourrait qu’améliorer la qualité de vie des gens et le rendement des entreprises. Moins de plateaux bureaux qui coûtent une fortune, moins d’embouteillages et donc de pollution, mais aussi la possibilité de recruter en dehors des grandes villes pour les multinationales ou PME. Telles sont les perspectives qui permettront de changer le modèle de développement de tous les pays et le Maroc ne saurait y déroger.

Source: Les inspirations ECO

Articles similaires

Suggestions d’articles

El Othmani en contact avec les responsables de Facebook

L'équipe de communication du chef de gouvernement a adressé une correspondance aux responsables du réseau social Facebook, demandant la suppression de nombreux faux comptes.