Coronavirus au Maroc : la crise n’aura pas été fatale à tous les secteurs

Une majorité d’entreprises ont mis la clé sous la porte et des secteurs comme l’aérien, l’immobilier et le tourisme ont été dévastés par la crise économique provoquée par le Covid-19. Ce seront, quoi qu’il arrive, les grands perdants de cette période que nous vivons et il leur faudra beaucoup de temps pour se relever. Pourtant, la crise n’aura pas été fatale à tous les secteurs. Elle aura même boosté et mis sur orbite les besoins de première nécessité et certains services pas encore assez exploités avant le Coronavirus.
Le Digital sortira forcément renforcé de cette crise sans précédent, puisque le confinement a multiplié par trois, quatre, voir cinq fois nos habitudes de connexion. Nul doute que les services en ligne et le télétravail seront définitivement adoptés par un grand nombre de personnes, même lorsque le coronavirus sera derrière nous. Autre acteur de notre écosystème qui tire son épingle du jeu: l’Agroalimentaire.
Les images des Marocains qui se sont rués vers les supermarchés pour s’approvisionner n’avaient pas lieu d’être, étant donné que le Royaume a prouvé que tout était en place en matière d’approvisionnement. Le comble dans cette histoire, c’est que les Marocains auront fait plus le plein dans leur frigo avant l’état d’urgence sanitaire, qu’avant le premier jour du ramadan ! Aujourd’hui, l’offre est largement supérieure à la demande pour certains produits, à quelques jours du mois sacré. La grande distribution et les commerces de proximité, plus que jamais vitaux dans la vie de tous les jours, ont d’ores et déjà prouvé qu’ils maitrisaient la situation. Il faudra donc continuer à aider nos agriculteurs et notre production locale, car c’est avant tout grâce à nos propres richesses que nous construirons le Maroc de demain.
Hicham Bennani, Les inspirations ECO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page