Casablanca: 5 bonnes initiatives pour ne pas démentir le Financial Times

©DR

par Fatim Zahra Hamil

CHRONIQUE – Casablanca présente non pas une mais cinq (khamssa w khmiss*) bonnes raisons d’y vivre selon le Financial Times ! Rien que ça !

Le quotidien britannique – référence très respectée du monde de la Finance – a chanté les louanges de la capitale économique, ni plus ni moins, dans la rubrique « Prime Property » à traduire par « Immobilier de prestige ».

Vu la nature du média et de la rubrique, on peut deviner la catégorie socio-économique ciblée qu’on serait d’ailleurs très heureux d’accueillir (comme tout migrant).

Mais, comme la vérité peut parfois être un peu différente de la réalité (et on n’a pas la fonction photoshop intégrée à nos yeux) voici cinq bonnes initiatives pour ne pas démentir le Financial Times :

1-Des écoles et des universités de qualité pour former les futures générations de travailleurs et fournir la main d’œuvre qualifiée pour le principal centre financier d’Afrique et ses pays voisins (tant qu’on y est)

2-Une augmentation des salaires afin que le coût de la vie ne soit plus élevé pour les locaux et pas seulement pour les londoniens (comparons ce qui est comparable)

3-Des infrastructures routières et des transports en commun dignes de ce nom pour pouvoir accéder à tous ces restaurants gastronomiques qui font la renommée de notre ville et notre pays (avant de mourir de faim… dans un embouteillage)

4-Des lieux culturels pour promouvoir l’art et une réhabilitation des logements insalubres dans le respect des règles architecturales et si possible des espaces verts (ce n’est pas pour nous mais pour eux, ils y sont habitués)

5-Des plages propres pour que le seul danger dont nos passionnés de surf doivent s’inquiéter soit LA vague et non les tas d’immondices qui polluent mer et sable

Avec ça, il y’a des chances que Casablanca devienne le paradis sur terre et qu’une déferlante de migrants européens s’abatte sur nous (c’est peut-être pour ça qu’on ne fait pas plus d’effort, ce n’est pas de l’immobilisme mais une stratégie de préservation)

* expression commune pour repousser le mauvais oeil, intraduisible sinon par une main de Fatma avec un oeil au milieu – la khamssa (qui désigne le chiffre 5 comme les 5 doigts)

 

Suggestions d’articles

Casablanca: un nouveau mouvement politique voit le jour

Le paysage politique marocain vient de se renforcer par un mouvement appelé « Maan » (Ensemble), dont la naissance a été actée, jeudi soir, à Casablanca.