Appel à la démission de Bassima Hakkaoui

Par Larbi Alaoui

Trop, c’est trop! La coupe est pleine! A ras-bord! Le vase sanguinaire n’a pas fait que déborder. il s’est transformé en flots torrentiels, en crue d’hémoglobine, en hémorragie interne et externe, dont les innocentes victimes sont l’enfance marocaine et la gent féminine.

Hanane, dont le joli prénom est “tendresse” a été agressée violée et tuée dans un acte de sauvagerie ignoble. Un jeune garçon meknassi a subi le même triste sort. Et chaque jour que Dieu fait, des crimes horribles, abjects sont perpétrés par de tristes sires, sans foi, ni loi, ni humanité.

Pendant ce temps, la seule femme du gouvernement El Othmani, la PJDiste Hakima Hakkaoui, se mue dans un silence coupable. Madame la ministre de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social (ouf!) est aux abonnés absents. Aucune réaction! Rien, niet, “walou”! Elle dort sur des lauriers inexistants, dans un sommeil de l’injuste!

Il est donc normal que la société civile réclame et clame sa démission. “Bassima, dégage!” est le slogan de la vox populi qui en a ras-le-bol de ce laxisme outrancier. Tous ont un seul mot d’ordre: que madame la ministre soit débarquée le plus rapidement possible d’un poste qui fait fi de la famille marocaine, de la solidarité agissante, de l’égalité et d’un quelconque développement social. Un titre redondant, aussi long qu’un jour sans pain, mais obsolète, vide de sens, un ballon dégonflé, une coquille creuse. En un mot comme en mille: INUTILE!

Tous, c’est-à dire, des médias nationaux, des organisations des droits de la femme, le Marocain moyen, Madame tout le monde, des internautes, des citoyens toutes classes sociales confondues, n’ont qu’un credo pour crier leur indignation, leur colère et leur ressentiment quand au bruit cacophonique du silence de la PJDiste.

“Nous demandons la démission de la ministre Bassima Hakkaoui, ‘enterrée’ dans un silence absolu depuis la mort de Hanane et de bien d’autres”. Voilà le message, on ne peut plus clair, limpide, net et sans ambage de la société civile, via la Toile marocaine, depuis samedi 20 juillet courant!

Hanane du Mellah de la capitale; Reda, le petit garçon meknassi; la Mellalie Khadija et Zineb de la capitale économique, ainsi que bien d’autres victimes. La liste noire est longue de personnes torturées, violées et assassinées. Et leurs tortionnaires, violeurs et meurtriers, poussent l’outrecuidance, le cynisme et l’animalité jusqu’à filmer leurs abjects forfaits et de jeter dans la fosse aux lions des réseaux sociaux les enregistrements de leurs crimes, à l’instar d’un trophée sanguinolent de crimes perpétrés de sang froid, sans nulle pitié.

Stop! Plus jamais ça! une pétition circule sur le Net, dans le but de recuillir le maximum de signatures, afin de demander à madame la ministre de faire ses valises. Stop, plus jamais ça! Afin que l’insécurité, l’effroi que ressentent de paisibles citoyens cèdent la place à la quiétude de tous!

Trop, c’est trop! Le vase sanguinaire a plus que débordé et le silence coupable de madame la ministre est plus qu’insupportable!

L.A

Articles similaires

Suggestions d’articles

Bassima Hakkaoui endeuillée

Bassima Hakkaoui est en deuil.