3 bonnes raisons d’aller au concert Stars in the place à Marrakech

Après le franc succès de 2017, Stars in the place revient ce vendredi 28 décembre pour sa seconde édition toujours avec Maître Gims en invité d’honneur.
Cet événement gratuit a été créé par Youssef Aarab, un proche ami de Maître Gims, pour offrir un grand moment de fête au peuple marocain accessible à tous et avec les stars du moment.
Cette année, c’est le groupe “F’naire” qui assurera la première partie du concert de “Meugi” (autre surnom de Maître Gims) qui va présenter son dernier album “Ceinture noire”. Et au vu des récents événements, on peut trouver d’autres bonnes raisons d’y aller, voici les miennes :
Pour que la vie reprenne son cours 
Notre pays a été ébranlé par le drame d’Imlil. Les suspects ont été appréhendés à Marrakech qui a été associée ces derniers temps à ce crime odieux. Ce concert est l’occasion de rappeler que Marrakech est une ville de joie et de paix, une occasion supplémentaire de rendre hommage aux victimes ?
Pour que les gens soient rassurés
La sécurité du pays a été menacée. La piste terroriste de Daechn même si elle a été écartée par le BCIJ, a néanmoins semé la graine du doute et de la terreur chez de nombreuses personnes, à l’intérieur du pays, comme à l’étranger. Un rassemblement de plusieurs milliers de personnes comme c’était le cas lors de la première édition est un signal fort de sécurité.
Alors oui, c’est effrayant, et on peut se dire: pourquoi prendre le risque d’y aller ? et si les terroristes en profitaient?
Mais si on ne le fait pas, on s’enterrera dans le tombeau de la peur et on enverra un message de terreur au monde entier qui nous observe en ce moment.
Pour terminer l’année en beauté
Changement d’heure, Hirak, augmentation du coût de la vie, PJD, terrorisme, … ce ne sont pas les mauvaises nouvelles qui ont manqué à notre pays cette année et on a bien souvent tendance à voir le négatif plus que le positif car il y a eu du bon aussi mais – c’est bien connu – on n’appelle jamais le service client juste pour dire merci, mais uniquement quand ça ne va pas.
Ce n’est pas un concert qui y changera grand chose, d’autant plus que tout le monde n’est pas fan de Maître Gims ou des F’naire (perso je les adores), mais un concert, c’est aussi un groupe de personnes qui partagent ensemble au même moment le même entrain, c’est une forme d’union ou on met de côté, l’espace de quelques heures de prestation, tout ce qui ne va pas et on se laisse entraîner par la frénésie ambiante… ensemble, pour ne plus former qu’un.
Car le Marocain est multiple et le Marocain est Un… on a beau dire du mal, on a beau se plaindre, un peu comme dans une même famille, on peut se tirer dans les pieds les uns les autres, mais face à l’extérieur, on forme un bloc et ça personne nous ne le prendra.
Fatima-Zahra Hamil

Suggestions d’articles

Paris: El Othmani était au siège de l’OCDE

Le siège de l'Organisation de Développement et de Coopération économiques (OCDE) à Paris a abrité, ce mardi en milieu de journée, la cérémonie de lancement du...