CAN2019: le Cameroun accuse Lekjaâ et Ahmad de « conspiration »!

lekjaa
La Fédération camerounaise de football n’est pas prête à laisser filer l’organisation de la CAN 2019. Et pour ce faire, tous les moyens sont permis, même les plus vicieux. D’après le quotidien Assabah, le porte-parole de la Fédération camerounaise de football, Felix Zogo, accuse le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, et celui de la CAF, Ahmad Ahmad, de « comploter » afin de « voler » l’organisation de la compétition africaine au Cameroun et l’attribuer au Maroc.
C’est à travers un post sur son compte Facebook que le responsable camerounais tacle le Marocain et le Malgache à cause d’une histoire d’audit qui n’était pas à son goût. Le journal explique que la Confédération africaine de football (CAF) avait désigné le cabinet international londonien PricewaterhouseCoopers (PwC) afin d’évaluer les infrastructures du pays qui devrait accueillir la CAN en 2019 conformément au cahier des charges. Ledit cabinet s’est finalement désisté.
Le nouveau, élu par la CAF, n’a également pas plu à la fédération camerounaise «parce qu’il serait proche du Maroc» , puisqu’il a élaboré le rapport concernant le passage des clubs de la Botola du statut d’association à celui de société sportive.
En août 2017, le Cameroun a été secoué par les critiques d’Ahmad Ahmad concernant les préparatifs pour accueillir la CAN en 2019. Les responsables du pays l’ont ainsi accusé de soutenir le Maroc qui, lui, se dit prêt à accueillir la compétition en cas de changement. Le président camerounais est ainsi intervenu dans l’affaire, invitant le président de la CAF à effectuer une visite afin d’évaluer les infrastructures du pays. L’ancien président, le célèbre Issa Hayatou, a également taclé l’instance, critiquant la décision de passer à vingt-quatre équipes au lieu de seize, sans aviser le pays organisateur. Ahmad Ahmad est ainsi revenu sur ses déclarations et assuré qu’il n’a jamais sous-estimé les efforts du Cameroun pour réussir cet événement sportif de grande envergure. Il a d’ailleurs promis de mettre tous les moyens de la CAF à la disposition du pays organisateur afin de bien préparer la compétition. Décidément, tous les moyens sont bons pour saboter la candidature du Maroc.
Noura Mounib

Suggestions d’articles

Hervé Renard a failli quitter la sélection nationale après la CAN (Vidéo)

« Il y a eu des moments de doutes où j’ai pensé à quitter la sélection marocaine », a-t-il révélé, ajoutant que le problème ne venait nullement des joueurs.