Le successeur pressenti de Hassad à l’Education nationale

hassadd

Les préparatifs vont bon train au sein de l’université Mohammed V de Rabat pour la cérémonie organisée à l’occasion du départ de son président actuel, Saïd Amzazi.

D’après une source proche de Le Site info, ce dernier devrait prendre les rênes du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à la place de Mohamed Hassad.
Après quelques jours de réflexion, Amzazi aurait accepté la proposition du Mouvement populaire (MP) dont la décision a créé un tollé au sein de l’université. La même source explique que la décision du parti de mettre le futur ex-président de l’université à la tête du ministère a déjà suscité des conflits et la concurrence est à son comble entre les Harakis et les Ittiihadis afin d’avoir la présidence de l’université.
Le secrétaire général du Mouvement populaire, Mhand Laensar, avait d’abord proposé le ministère à Rahma Bourkia, la directrice de l’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’Enseignement, qui aurait décliné l’offre pour des raisons méconnues, malgré la pression du Haraki, Mohamed Moubdii.
Mohamed Hassad fait partie des malheureux ministres relevés de leurs fonctions, suite au séisme politique du roi Mohammed VI qui avait également touché Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat et de l’aménagement du territoire, Elhoussaine Louardi, ministre de la Santé, et Larbi Bencheikh, secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle et ancien directeur de l’OFPPT. Ces limogeages ont eu lieu à cause de failles dans la gestion du projet « Al Hoceima, phare de la Méditerranée », relevées du rapport de la Cour des comptes.

LIRE AUSSI: Les noms qui circulent pour remplacer El Ouardi et Benabdellah

Naima Lembarki et Noura Mounib

  • Momo

    c’est bizarre comment on octroie un poste de responsabilité qui soit disant est accessible par voie d’appel à candidature !!!!!!!!!!!! et si on faisait le bilan des réalisations avant de nommer quelqu’un à une autre responsabilité……. sacrés dégâts de ces gens qui se disent en pleine démocratie…..

Suggestions d’articles

Pourquoi le roi Mohammed VI n’a pas reçu le Wydad?

Célèbre pour ses sorties médiatiques controversées mais dénuées de langue de bois, le journaliste marocain Mohamed Maghoudi est revenu sur la participation du Wydad de Casablanca à la Coupe du monde des clubs.