Le roi Mohammed VI appelle à une reconsidération du modèle de développement

roi-7-1

Le roi Mohammed VI a appelé vendredi à une reconsidération du modèle de développement marocain pour le mettre en phase avec les évolutions que connaît le Royaume à travers «une conception intégrée» propre à lui insuffler un nouveau dynamisme.

« (…) Nous invitons le gouvernement, le parlement et les différentes institutions ou instances concernées, chacun dans son domaine de compétence, à reconsidérer notre modèle de développement pour le mettre en phase avec les évolutions que connaît le pays », a dit le souverain dans un discours prononcé devant les membres des deux chambres du Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 2ème année législative de la 10ème Législature.

Dans ce cadre, le souverain a formé le souhait que soit élaborée une conception intégrée de ce modèle, propre à lui insuffler un nouveau dynamisme, à dépasser les obstacles qui freinent son évolution et à apporter des remèdes aux faiblesses et autres dysfonctionnements révélés par les évaluations menées sur le terrain.

Pour le roi, le modèle de développement marocain « s’avère aujourd’hui inapte à satisfaire les demandes pressantes et les besoins croissants des citoyens, à réduire les disparités catégorielles et les écarts territoriaux et à réaliser la justice sociale ».

Le souverain a appelé, dans ce cadre, à ce que soient associés à ce processus de réflexion l’ensemble des compétences nationales, des acteurs sérieux et des forces vives de la nation, restant ainsi fidèle à l’approche participative que le roi a toujours privilégié pour aborder les problématiques nationales majeures, comme la révision de la Constitution et la régionalisation avancée.

« (…) Nous appelons tout un chacun à faire montre d’objectivité en appelant les choses par leur nom, sans complaisance ni fioriture, et en proposant des solutions innovantes et audacieuses; quitte à s’écarter des méthodes conventionnelles appliquées jusqu’ici, ou même, à provoquer un véritable séisme politique », a dit le roi.

Pour mener à bien cette réflexion, le roi s’est dit pour l’observation d’une escale à l’échelle de la nation afin de se donner le temps de se pencher collectivement sur les questions et les problèmes qui préoccupent les Marocains.

« Nous contribuerons ainsi à éveiller une prise de conscience de la nécessité de faire évoluer les mentalités qui font obstruction à la réalisation du développement global que nous souhaitons », a souligné le souverain, qui a dit attendre de prendre attentivement connaissance des propositions et des mesures qui seront adoptées pour servir de base à l’élaboration du projet d’un nouveau modèle de développement.

  • Dr. Ben

    PLUS DE 34 ARTICLES MAJEURS SONT ATTRIBUĖS AU ROI, PAR DR BEN KIRAT

    Le Roi a bien raison de parler de Séisme et ce séisme pour avoir une crédibilité quelconque doit commencer au Palais Royale…

    Il faut tout d’abord procéder à un changement radical de la Constitution de 2011 ou même d’établir une toute nouvelle basée sur le fondement de la Démocratie Parlementaire laïque avec des prévisions précises sur l’autonomie des régions…voire les exemples des cantons suisses ou les Lander allemands, ou même la Belgique, la Corse, la Bretagne et celles d’Espagne, qui sont en crises…

    Quant à la Constitution de 2011, elle échoue sur tous les critères d’être une Constitution Parlementaire et encore moins démocratique. Elle n’est qu’une Constitution monarchique féodale désignée par des ignorants aveuglés par des intérêts personnels, du clientélisme, de la corruption, de la prévarication de ces ulémas poubelles du VIIe siècle, du pouvoir et de l’avarice, vice de l’animal humain….que le roi a fait allusion dans son discours avec un bref passage sur la révision de la Constitution et les prérogatives des régions.

    Pour ce et à fin de faire émanciper les marocains, il faut d’abord qu’ils rentrent dans une ère de vraie politique démocratique au Maroc. Il faudrait un changement radical des pratiques du passé, non seulement sur la façon de revoir les échecs économiques ou du ‘modèl du développement national’ qui doit être «un développement équilibré et équitable, suivant le discours du roi, mais aussi il faudrait procéder à la révision de la Constitution de 2011. Celle-ci a été basée sur des principes féodaux du VIIe siècle et dépassés par les évènements de la Renaissance, du Moderne et du post-moderne. La constitution de 2011 nécessite une réécriture globale pour changer d’une constitution monarchique féodale à une constitution démocratique, parlementaire, monarchique et laïque où le roi règne mais ne gouverne pas….

    Plus de 34 articles de la Constitution de 2011 citent l’intervention du roi du Maroc et doivent être modifiés, supprimés et redistribués entre les instances institutionnelles et du gouvernement. Seuls 2 articles avec une importance relative sont attribués au roi des Belges: articles 37 et 96 lui sont attribués avec d’autres fonctions constitutionnelles limitées et nécessitent un contreseing du gouvernement, quant à ceux du roi d’Espagne, la Constitution de 1978, détermine et limite les institutions de la Couronne dans son titre II, à 10, comprenant les articles 56 à 65.

    Voilà ce qui est considéré comme une Constitution Démocratique, Parlementaire et Monarchique….

Suggestions d’articles

Mohammed VI ordonne des prières rogatoires dans tout le pays

Sur ordre du roi Mohammed VI, des prières rogatoires seront accomplies, vendredi 24 novembre à 9h30, dans toutes les régions et provinces du Royaume