La monarchie marocaine décryptée par un journal colombien

©DR©DR

El Nuevo Siglo, quotidien colombien, a mis en avant le rôle que joue le roi Mohammed VI dans la promotion des valeurs de tolérance et de modération religieuse, ajoutant que le Royaume a été à travers l’histoire « une terre d’ouverture et de dialogue entre les religions ».

En sa qualité de Commandeur des Croyants, Mohammed VI est un « promoteur de la tolérance et la modération religieuse », a écrit, lundi, Hernán Olano, chroniqueur vedette du journal dans la seconde partie de son article consacré au Maroc.

Après avoir fait remarquer que le Souverain prône constamment un discours de tolérance et de compréhension entre les religions, le journaliste a ajouté que le rôle du roi en matière de tolérance et de dialogue interreligieux est reconnu par l’ensemble de la communauté internationale.

Le Maroc a été à travers l’histoire une terre de paix et de dialogue, a ajouté l’auteur de l’article, rappelant dans ce sens la visite effectuée, en 1985, dans le Royaume par l’ancien Pape Juan-Paul II.

Le Royaume, berceau de l’Université Al Quaraouiyine par laquelle sont passés d’éminents penseurs et philosophes du Moyen âge tels Averroès (Ibn Rochd) et Maïmonide, « peut apporter énormément de choses à notre culture », a également estimé le journaliste colombien.

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Moulay Hicham remonté contre le gouvernement marocain

"Journal d'un prince banni", dans sa version arabophone est toujours interdit au Maroc.