La chambre des représentants opérationnelle avant la fin du mois de janvier

parlement

Elire le président de la chambre des représentants a toujours été un exercice lié à la formation de la majorité gouvernementale. Ce n’est plus le cas à présent, puisque les préparatifs pour l’élection des structures de la chambre vont bon train et les réunions des groupes parlementaires de certains partis politiques se succèdent.

Le RNI, l’Union constitutionnelle, l’USFP ont déjà opté pour la convocation des députés à une séance qui devrait consacrer un président, le bureau de la chambre et les présidents des commissions.

D’autres partis tels le PAM et le Mouvement populaire sont également prêts. Dans cette démarche, il ne s’agit nullement de damer le pion au PJD qui lorgnait la présidence, mais de mettre le chambre des représentants sur les rails pour qu’elle joue son rôle pleinement, affirme un député.

Et en premier lieu, il devient nécessaire de doter la chambre de toutes les structures, dans les jours qui viennent, pour qu’elle puisse entériner le texte constitutif de l’Union africaine, adopté en conseil du gouvernement et en conseil des ministres. D’autant plus que le Maroc doit réintégrer cette organisation continentale lors du prochain sommet de l’UA qui se tiendra le 20 janvier.

A rappeler que selon les dispositions constitutionnelles, la chambre des représentants est une institution indépendante de l’exécutif et ne peut être tributaire des desiderata du gouvernement.

T.J

Suggestions d’articles

Un accueil chaleureux pour le président de la CAF au Maroc (VIDEO)

Le nouveau président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, est arrivé ce lundi au Maroc