Chabat règle ses comptes et tire sur tout ce qui bouge

chabat

Lors d’une conférence de presse, tenue ce mardi matin, à Rabat, que d’aucuns n’ont pas hésité à assimiler à un testament d’adieux, Hamid Chabat a tiré à boulets rouges sur tout ce qui bouge.

En effet, le bouillant secrétaire général de l’Istiqlal a commencé par assurer que le parti de la Balance était « indésirable dans un Maroc vivant des conditions politico-socio-économiques manifestes ».

« Le Maroc passe par des circonstances d’exception difficiles, dont les plus importantes sont les évènements que connaît le Rif, comme il vit une situation sécuritaire encore plus difficile », martèle Chabat.

Et d’enfoncer le clou en soutenant que le Royaume connaît également un recul manifeste et dangereux en ce qui concerne les droits de l’homme, au regard de la détention arbitraire de journalistes, des menaces à l’encontre des politiciens, du terrorisme auquel font face les leaders politiques, et, enfin, de la déconsidération généralisée de l’action politique.

A noter que ladite conférence de presse de l’Istqlal s’est tenue dans une atmosphère délétère mettant à nu la solitude politique, signe d’abandon de Hamid Chabat par ses pairs et ses supporters de son parti.

Est-ce le début de la fin pour le SG du parti de la Balance qui n’avait jamais joui de toute la confiance unanime de ses « frères » istiqlaliens? Rien n’est moins sûr.

Larbi Alaoui

 

Suggestions d’articles

Officiel: voici la date de Aid Al Mawlid au Maroc

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires.