Boycott: ce qui a poussé El Othmani à s’excuser

el othmani

Le Chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani aurait subi d’énormes pressions depuis le lancement de la campagne de boycott et, en particulier, après les déclarations «déplacées» de certains ministres à ce sujet.

Un dirigeant au sein du PJD a confié à Le Site info que le Chef de L’Exécutif a été vivement critiqué au sein du parti pour l’avoir mêlé à cette crise, ajoutant que le secrétariat général, lors de sa dernière réunion, a adopté certaines positions opposées à celles annoncées dans les communiqués et les déclarations du gouvernement.

El Othmani aurait également subi des pressions de l’extérieur du PJD afin de revoir sa stratégie de communication par rapport à la campagne de boycott. Concernant l’identité de ces parties, la même source a préféré garder le silence, précisant que «tout est clair».

A noter que le gouvernement avait menacé ceux qui diffusaient de fausses informations affectant l’économie nationale de poursuites judiciaires. La sortie de l’Exécutif avait provoqué la colère de la toile qui a vivement dénoncé le manque de professionnalisme de l’Exécutif.

Quelques jours après, le Chef de Gouvernement a profité de la séance orale à la chambre des représentants pour présenter ses excuses par rapport à certaines déclarations de ses ministres à l’encontre des boycotteurs. Un retournement de veste qui confirme les dires du dirigeant du parti islamiste concernant l’adoption d’une nouvelle stratégie de communication pour calmer les ardeurs.

Mohamed Baba Hida – Noura Mounib

 

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Casablanca: Hammouchi a reçu le conducteur du triporteur humilié

L’extrait de quelques secondes qui a été largement diffusé sur les réseaux sociaux montre le chauffeur de triporteur suppliant un agent de la circulation.