Algérie: une première mondiale dans la vie politique !

algerie_vote
Décidément, la vie politique algérienne ne cesse d’étonner et de se singulariser à l’échelle internationale. C’est d’abord l’unique pays au monde qui est gouverné par un président fortement handicapé et qui n’a que très peu conscience de ce qui se passe autour de lui. Dopé à coups de médicaments, il survit grâce à une assistance médicale permanente.
Et comme si cela ne suffisait pas, ce sont maintenant des dirigeants de certains partis politiques qui observent une grève de la faim illimitée pour protester contre les multiples tripatouillages qu’ont connus les dernières élections législatives.
Après le président du Front national algérien (FNA), c’est au tour du secrétaire général du Front national pour la justice sociale (FNJS) d’observer une grève de la faim pour protester contre « la fraude massive » qui a caractérisé cette échéance électorale élections 4 mai.
Dans un communiqué, Khaled Bounedjma, dont le parti n’a obtenu aucun siège lors de ce scrutin, entend ainsi protester contre ce qu’il qualifie de « fraude électorale massive commise par l’administration » et contre « la corruption qui gangrène les rouages du pouvoir ».
A rappeler que ce scrutin a donné la majorité absolue aux deux partis du pouvoir le front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND) totalisant à eux seuls 264 sièges. De quoi gouverner tranquillement dans l’indifférence générale du peuple algérien qui a boycotté massivement ce scrutin, puisque le taux d’abstention reconnu officiellement a atteint 65%, alors que du côté des partis on avance le chiffre de 82%. Ainsi, l’Algérie bat tous les records.
T.J.

Suggestions d’articles

Emmanuel Macron bientôt en Algérie

L'annonce a été faite ce mardi matin par le Président français lui-même, lors d'une visite dans le nord de la France.