Rachid Sebbahi, l’exceptionnel homme de radio précurseur et visionnaire

rac

Nous avions eu l’occasion et le plaisir de le rencontrer à maintes reprises, le matin dans un café, en compagnie de ses amis et collègues de la Société nationale  de la radiodiffusion et de la télévision. C’était il y a une éternité de cela, grâce à Mamoune, un autre vétéran de la Vieille Dame de la rue Brihi.

Et c’est seulement vendredi 21 juillet dernier que nos retrouvailles ont eu lieu dans des circonstances douloureuses, au cimetière Achouhada, aux obsèques de Feu Abdelkébir Chedati, le regretté auteur, metteur en scène et comédien talentueux.

Cet homme de radio exceptionnel, précurseur et visionnaire, n’est autre que Rachid Sebbahi, célèbre journaliste non voyant qui avait pourtant le regard radiophonique aiguisé et les yeux de Chimène pour son micro. Et ce n’est pas le quotidien arabophone Al Massae qui nous contredira quant aux qualités, aussi bien humaines que professionnelles, de ce grand monsieur dont la carrière journalistique a débuté dans les années 70. Sous la plume de Chafik Zkari, le journal lui a consacré un papier élogieux intitulé « Rachid Sebbahi, l’exemple et le modèle du journaliste marocain ».

L’article nous apprend que Rachid est né non voyant à Rabat dans les années 50. Grâce à la méthode Braille, il a pu étudier jusqu’à l’obtention de sa licence en sciences politiques à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales, Université Mohammed V.

A peine âgé de dix ans, il a eu le coup de foudre pour la presse parlée et, pendant ses études, il a commencé à collaborer avec la RTM et à présenter des émissions. Sa carrière de vrai pro a débuté par des programmes  matinaux s’intéressant aux problèmes des non voyants. Trois décennies plus tard, et après un parcours des plus réussis, la belle voix, si reconnaissable entre mille de Rachid Sebbahi, s’est tue à l’antenne de la rue Brihi pour cause de départ volontaire.

Mais quand on a la passion dévorante du micro, on persiste et on signe. Et c’est ainsi que cette voix a repris du service au sein de la radio privée MFM Atlas, de la ville ocre, dont il est directeur de la programmation en même temps qu’il a deux émissions hebdomadaires à son actif.

Chapeuu bas,M. Rachid Sebbahi! Que votre voix continue, encore et encore, à enchanter vos auditeurs-admirateurs!

Larbi Alaoui

 

Suggestions d’articles

Affaire Meezo vs Momo: le chanteur ne se laissera pas faire

Meezo a déposé une plainte auprès de la HACA contre Hit Radio pour "injures et diffamation". Il en veut toujours à l'animateur.