Lettre ouverte au ministre des affaires étrangères algérien

messahel

À l’attention du ministre des affaires étrangères de la République Démocratique Populaire d’Algérie

La révolution algérienne fut un modèle anti-colonial pour le tiers monde et l’impérialisme à la fois, qui a réuni des maghrébins convaincus pour arracher la jeune Algérie de l’occupation et rendre hommage au million de martyrs dévoué à ce destin universel. Le nationalisme marocain, dont la parole fut portée par Mohammed V, conditionnait le parachèvement de l’indépendance du Maghreb et de chaque État le composant à celui de l’Algérie.

Même dans les moments les plus hostiles entre le Maroc et l’Algérie officiels post-indépendance, votre prédécesseur à votre prestigieuse fonction, le Président Abdelaziz Bouteflika, faisait triompher l’esprit du passé et du destin commun, aussi bien à la guerre des sables en 1963, qu’à la mort du Roi Hassan II en étant le chef de file des compagnons de sa dépouille parmi les chefs d’états étrangers.

Les peuples sont unis par les liens de l’histoire, de la sociologie, de la culture, de la langue, de la religion, de la communauté migratoire, de la géographie, de l’espoir de quitter, sinon de se distinguer de la honte qui ronge le monde arabe par sa déchéance morale et civilisationnelle.

Toutes les réflexions politiques, technocratiques, économiques, sécuritaires, aussi bien militaires que policières, froides comme tièdes, collent à l’émotion collective pour imposer le dégel, la réconciliation, la concorde maghrébine aux agendas des deux États, pour affronter les défis du développement, peut être même de l’existence, dans un environnement violent et aléatoire dans lequel nous sommes les plus affaiblis mais en même temps les plus protégés.

Tous les économistes vous diront que notre développement passe par une interdépendance sud sud basée sur ce voisinage aidé par un paradigme commun, et non par une concurrence destructrice ou réductrice des acteurs de son champs d’évolution. Tous les juristes vous diront, une fois que vous continuez à penser que la méthodologie de l’élimination est efficiente pour la prospérité de votre produit, que ce chemin est celui d’infractions relatives à la concurrence déloyale ou la diffamation, sinon celui du droit international public qui cache dans sa légistique les notes martiales.

Au-delà du fait que vous soyez un illustre anonyme dans l’establishment algérien, que vous n’ayez aucune relation avec celui de la révolution algérienne, que vous n’ayez aucun fait d’arme qui puisse vous placer dans le cercle très privilégié de ceux qui se permettent l’écart de langage, que vous n’ayez pas compris que le temps est celui du rapprochement maroco-algérien de par la conjoncture et la raison, votre propos sur le Maroc est singulièrement haineux et ne représente que votre médiocrité isolée de la matrice idéologique de la révolution et du bea ba du fonctionnement économique des territoires que vous avez voulu, malencontreusement, ériger en référence discursive.

Cher Monsieur,

De par le manque de charisme et de formation qui vous caractérisent, et votre anonymat le plus emblématique, il est évident que vous incarnez cette tendance mondialisée du personnel étatique qui n’a pas épargné, vraisemblablement, notre jumelle algérienne.

Omar M. Bendjelloun*
Docteur en droit, Avocat
*Qui a toujours tenu à garder son « d » avant le « j » pour maintenir l’idée de l’amitié maroco-algérienne

  • Mohammed Hlal

    Les propos du responsable des affaires extérieures algériennes ne sont pas ceux du personnage médiocre que vous décrivez, c’est plutôt le point de vue de tous ceux qui dirigent l’Algérie. Ceux qui tiennent le pouvoir politique et militaire en Algérie reconnaissent volontiers qu’ils se sont trompés sur la gestion du pays et sur toutes les options sociales et économiques qu’ils ont adopté depuis l’indépendance de leur pays, il y a une exception cependant qui forme une constante dans leur politique : c’est la haine qu’il portent aux marocains et au Maroc. Tous ceux qui veulent grimper dans la hiérarchie administrative ou militaire n’ont qu’une option, celle de la haine envers tout ce qui est marocain. Tous les autres, opposants ou pas, en particulier la jeunesse algériennes sont marginalisés et abandonnés à leur triste sort. Il ne sert à rien d’inviter ces gens à se remémorer le destin commun qui a participer à l’émancipation des peuples maghrébins. Seuls les intérêts de l’Algérie militariste et des clans qui dirigent le pays est important. Cette personne médiocre que vous décrivez dans cet article n’est que l’émanation d’un régime qui se prépare pour s’en prendre au Maroc et porter atteinte à ses valeurs, toutes ses valeurs. Les déclarations belliqueuses de cette personne ne sont que les prémices d’une agression en perspective. J’espère que nos responsables cessent de croire aux chimères et qu’il se prépare pour se défendre.

  • Fafa Dubhe

    Messieurs de la Rédaction , sondé vaut « amis » Français et demandez leur en OFF
    si le Maroc est un PAYS narcotrafiquant sous tutelle francaise……
    bendjelloun vous devriez avoir honte par commencez par esquiver , la révolution blabla…..ont ce fout de ca ….
    le sujet et la drogue et l’ argent de ce trafic???répondez a cela???
    le maroc est 1 pays musulman d’ apres sa constitution et dirigé par « emir el mouminine » la blague…..est autorise, control, et diffuse sous ses ordres ce buizness..
    ou le shit serait juste 1 affaire de quelques FELLAH du rif pour subsister!!!!!!
    vous etes d’ une stupiditée et mauvaise foi qui ns rend encore plus alliéné que ns sommes….
    a ce moment fumer le haschich en famille est culturel et permis???
    à l’ etranger nous sommes le pays du shit et des putes voila notre image….
    pas celle des pseudos délocalisation européenne qui exploitent une main d’ œuvre moins chere qu’ en roumanie….
    quel peuple de con

    • Mohammed Hlal

      Con vous même. Vous reprenez les arguments de la soldatesque algérienne mot à mot et vous les balancez comme si c’était des vérités divines. Vous devriez être soit un Arabo turc d’Algérie ou un renégat marocain. Peut-être que vous vivez dans un milieu de prostitution, c’est votre affaire,mais n’entraînez pas tous les marocains dans votre entourage malsain. Vous êtes libre de faire de votre Q ce que vous voulez. Les marocains, en tant que communauté humaine, ne sont pas responsables des flasques des individus et des groupes d’individus. Pour le Kif, il faudrait recadrer vos dires qui correspondent à ceux des responsables algériens. je voudrais d’abord comprendre, comment se fait-il que la frontière est hermétiquement fermée et que les sécuritaires algériens continuent à faire des saisis spectaculaires. Les contrebandiers d’Ouda, de Béni Drar et d’ailleurs n’arrivent même pas à faire entrer un litre d’essence alors comment ils pourraient faire expédier des tonnes de hashich. La seule explication logique, c’est que le hashich n’est pas d’origine marocaine mais qu’il est bel et bien d’origine locale c’est à dire algérienne. La culture du Kif n’est pas une exclusivité marocaine. Il ne demande pas une technologie agricole spécifique. Il suffit d’enfouir des graines dans un sol favorable comme c’est le cas dans toutes régions montagneuses du Tell semblables au Rif marocain et le tour est joué. Il ne faut pas se leurrer, les généraux algériens sont en passe de devenir le N°1 dans la production et la commercialisation du Kif. Comment se fait-il que les grandes quantités de Kif se font de plus en plus dans le sud algérien? est-ce qu’il n’y aurait pas une relation entre certains périmètres irrigués sahariens contrôlés par les militaires et une collusion entre la mafia algérienne et certains responsables civiles et militaires algériens ripoux.

      • Fafa Dubhe

        oui continue , c les algériens qui rentre au Maroc saisonierement , ds le rif , apparament des étudiants et chomeurs pour faire pousser le kif…et ensuite l’ envoyer dans tt l’ europe…..

        tout l’ argent du kif et soit sous les Matelas ou ds des compte en France , Suisse, mais pas au Maroc…

        et les Narcotraficant sont tres dangeruex , comme les FARCS de colombie et ses eux qui control les milliers hectares de drogue contre l’ ett

        • Fafa Dubhe

          et le mahkzen tient une lutte Feroce vs les trafiquant

          Mr Hlal vous etes la THAILANDE DU MONDE ARABE que ca te plaise ou pas ….tes « amis » SAOUDIENS ou Français qui te le disent

          va faire tes abblutions avt de parler de Algerie , grosse fiotte serviles et fourbes

          • Mohammed Hlal

            Tu n’es qu’un sale con mal élevé qui n’a rien dans le crane pour discuter ou échanger des informations. Les caporaux dont tu es un admirateur ont fait de toi un légume et de l’Algérie une chasse gardée où les militaires font semer la terreur et la misère et ça  » TOUT LE MONDE LE SAIT », ce sont LES HOMMES LIBRES DE KABYLIE ET D’AILLEURS QUI ME L’ONT DIT ».

    • Messieurs de la Rédaction , sondER vOS « amis »
      C’est buizness ou business ?
      J’inventerais  » Buzz-ness et  » buzz-anasse  » pour mettre les frères d’accord !

    • Fafa Dubhe

      vous pouvez faire de l’ ironie, ou jouer au professeur de lettre du Lycée ‘Lyautey » , que tu admire…. le Français qui à créer et légitimer le Maroc des Allaouites , tu devrais le lire…après tu « tiyah » Algerie….

      ta réponse me suffit, tu répond pas mais cherche plutôt à distraire …..

      le monde entier vous conais comme ++ grand producteur de drogue , sauf vous les marocains aliéner qui pensent que c a cause de Algerie si ya du haschich chez vous

      pauvre docteur foldingue

Suggestions d’articles

Quand Royal Air Maroc rend la monnaie de sa pièce à Messahel

Après la victoire de samedi, la RAM en a profité pour tacler son meilleur ennemi...