Tragédie en Italie: Un Marocain et ses enfants périssent dans un incendie

incendie Como

La petite ville de Como, située à 45 km de Milan, s’est réveillée vendredi matin sur une tragédie qui a coûté la vie à un père marocain et ses quatre petits enfants. Les Cinq ont péri intoxiqués suite à un incendie qui a ravagé leur appartement.
Selon la Provincia di Como qui rapporte l’information, les pompiers appelés au secours ont découvert le corps sans vie du père, Fayçal Haitot ainsi que les quatre enfants, un garçon de 11 ans et ses sœurs de 7, 5 et 3 ans. Ils n’ont pas pu être sauvés en dépit des soins de réanimation prodigués.
Selon les premiers éléments de l’enquête, les pompiers soupçonnent le père d’avoir prémédité l’incendie. Ils affirment avoir découvert dans l’appartement des produits inflammables et une grande quantité de journaux et de couvertures.
Quant aux raisons qui ont poussé le père, ayant acquis la nationalité italienne, on évoque la fragilité économique et sociale de la famille. La mère souffrant de troubles psychiatriques était hospitalisée. Le père s’est retrouvé à veiller sur ses quatre enfants. Il s’est retrouvé au chômage. La famille vivait dans cet appartement que la municipalité leur a octroyé pour leur venir en aide.
Un voisin iranien a déclaré que le père était sans histoire, mais il savait qu’il avait de gros problèmes, notamment suite à sa perte d’emploi et l’hospitalisation de longue durée de son épouse pour dépression nerveuse.
Cette tragédie a secoué toute la ville. La mère s’est rendue à la morgue de l’hôpital où ont été transportés les victimes. Elle était assistée et prise en charge par des psychiatres. Le maire de la ville, Mario Landriscina, arrivé sur les lieux, n’a pas pu retenir ses larmes. Il a déclaré à la presse: « C’est une histoire de misère de tous les points de vue qui se termine de la pire façon possible. Nous allons prendre en charge la femme qui paie un lourd tribut ».

N.B.

Suggestions d’articles

Bitcoin au Maroc: pourquoi c’est interdit par l’Office des changes?

Une réunion importante entre responsables du ministère de l'Economie et des finances, de Bank Al-Maghrib et de l'Autorité marocaine du marché des capitaux a émis ses vives inquiétudes...