Italie: Un homme politique limogé après des propos racistes envers un Marocain

bronzi

Le parti Ligue du Nord a limogé son secrétaire local Giampiero Borzoni, dans la ville de Vercelli au nord de l’Italie, pour avoir proféré des propos discriminatoires et haineux, dans la nuit du 19 au 20 décembre, à un employé marocain de la Croix-Rouge.

Le Marocain, travaillant comme chauffeur ambulancier pour la Croix-Rouge, aidait le père du secrétaire local, qui souffrait de douleurs atroces à l’estomac. L’homme politique lui a demandé de se tenir au seuil de sa maison. Et il ne s’est pas contenté de l’expulser, mais aussi de l’insulter devant ses collègues. Il a poursuivi ses provocations racistes après l’arrivée à l’hôpital, menaçant le ressortissant marocain d’intervenir auprès des responsables pour le licencier de son poste.

L’ambulancier, outré par les injures racistes, a pu obtenir des enregistrements sonores des propos de l’homme politique italien, qui ont été placés dans le dossier présenté au tribunal de la ville de Vercelli.

« Notre commentaire peut se résumer en deux mots:  Borzoni, honte à vous ! « , déclare le secrétaire provincial Gian Paolp De Dominci à un journal italien. « Borzoni a mis ses croyances racistes absurdes avant la nécessité de fournir un sauvetage rapide et efficace à son père. Dommage, parce que vous avez attaqué un homme qui faisait son travail, avec du respect et beaucoup de persévérance après des années de bénévolat à la Croix-Rouge qui l’a alors embauché. Dommage, parce que vous avez insulté un citoyen italien, reconnu comme tel par votre propre secrétaire national Matteo Salvini. Honte à vous en tant que secrétaire citoyen d’un parti politique qui veut se présenter en Italie! Certaines attitudes sont inacceptables et devraient faire réfléchir les électeurs modérés et les non votants  pour nos prochaines élections », poursuit le parti italien dans ses déclarations.

Après la publication de l’affaire dans la presse italienne, Giampiero Borzoni a envoyé sa propre version des faits aux journaux, s’excusant auprès de la personne insultée.

Chaimaâ Habab

Suggestions d’articles

La Toile en émoi après le décès de Hajar Eladlouni

En ces douloureuses circonstances, Le Site info, versions arabophone et francophone confondues, présente ses condoléances attristées à l'époux de notre défunte consoeur.