Tout savoir sur le taux d’analphabétisme au Maroc depuis 50 ans

ecole rue

Le taux d’analphabétisme de la population marocaine a baissé de deux tiers sur un demi siècle (54 ans), en passant de 9 personnes sur 10 (87%) en 1960 à 3 personnes sur 10 en 2014 (32%), affirme le Haut-commissariat au plan (HCP) à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation (8 septembre 2017).

Le taux d’analphabétisme, estimé à presque 9 personnes sur 10, soit 87% en 1960, est passé à plus de 6 personnes sur 10 en 1982, à 4 personnes sur 10 en 2004 et à 3 personnes sur 10 en 2014, soit 32% de la population marocaine, enregistrant, ainsi, une baisse des deux tiers sur un demi-siècle (54 ans), précise le Haut-commissariat au plan dans la note d’information qui se base sur les données issues du recensement général de la population et de l’habitat de 2014.

L’alphabétisation de la population marocaine de 10 ans et plus a connu une importante amélioration depuis l’indépendance induisant une diminution significative de son corollaire l’analphabétisme. Le taux d’analphabétisme est de 41,9% pour la population féminine en 2014 au lieu de 22,1% pour la population masculine. Ces taux étaient respectivement de 78% et de 51% en 1982, souligne le HCP.

La même source note que 47,7% de la population rurale était analphabète en 2014 et 22,2% pour la population urbaine. En 1994, ces taux étaient respectivement de 75% et de 37%.

S.L. (avec MAP)

  • BS

    On dit toujours que : « Nous faisons dire aux statistiques ce que l’on veut ». Ainsi un gouvernement donné peut très bien nous fournir des résultats statistiques qui sont en dehors des « clous », comme on dit, s’il oublie par exemple de prendre en compte dans ses charges tous les impayés dont les intérêts débiteurs. C’est un peu similaire que l’on trouve dans les statistiques du HCP, organisme pour lequel j’ai beaucoup de respect et d’estime, mais pour les analphabètes marocains j’aurai aimé qu’il prenne les statistiques dans le sens de l’éradication de cette situation et de nous dire qu’en 1960 nous avions 10,115 millions d’analphabètes représentant 87% de la population mais qu’en 2014, soit 54 ans plus tard, nous avons ENCORE 10,807 millions soit 692 000 analphabètes de trop par rapport à 1960 soit une importante régression de +7%. Pourquoi ? Simplement par le fait que depuis 1960 toutes les naissances ne rentreront pas dans la catégorie des analphabètes parce que les moyens d’enseignement mis en place éviteront ce cas et parallèlement la lutte menée pour la réduction le nombre des analphabètes d’avant ne concernerait que le recensement existant en 1960. En conclusion l’évolution de ce cas ne doit pas prendre le pourcentage de la population globale mais celui de la population des analphabètes pour pouvoir parler d’amélioration ou de régression et dans notre cas, il s’agit de régression. BS

Suggestions d’articles

Le nouveau look de Moulay Ismaïl fait sensation (PHOTOS)

Le prince Moulay Ismaïl a fait sensation avec son nouveau look.