Terrorisme: Le BCIJ évite un bain de sang dans des boites de nuit

bcij

Le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) a récemment réussi à arrêter 91 personnes dans plusieurs villes et communes. Selon le journal Assabah, qui a révélé ces informations, ces dernières prévoyaient, en effet, des bains de sang dans des boites de nuit, des centres touristiques, des casernes militaires et des établissements diplomatiques dans différentes régions du Maroc en utilisant des voitures piégées et des ceintures explosives. Ils comptaient également tuer des musulmans, des chrétiens, des juifs et des éléments de la sûreté nationale.

D’après les premiers éléments de l’enquête menée par le BCIJ, les mis en cause, pro-Daech, prévoyaient de perpétrer des attentats dans des boites de nuit à Agadir et Mohammedia, dans un centre touristique à Saidia, dans certains lieux de grande affluence à Sebta et Melilla et dans une Zaouia à Berkane. Toujours d’après Assabah, ils comptaient assassiner à l’arme blanche des touristes dans des hôtels à Taghazout et à Laâyoune, les juifs d’Essaouira d’Ouarzazate et les chrétiens qui se rassemblaient à proximité de la préfecture de police à Laâyoune. Ils comptaient même frapper les festivals Gnaoua et Mawazine et tuer les éléments de la police, de la gendarmerie royale et des agents d’autorité à Essaouira.

Après inspection de leurs domiciles, les éléments du BCJI sont tombés sur plusieurs documents attestant de leur appartenance à Daech et dévoilant leurs plans terroristes. Ils ont, d’ailleurs, saisi des produits chimiques susceptibles d’être utilisés dans la préparation d’explosifs.

Noura Mounib

 

2 Comments

  1. puisque ces vermines sauvages veulent commettre un bain de sang dans notre cher pays,la guillotine est le seul moyen de s endebarasser.

  2. C’était pour fêter la nouvelle année. De Laayoune à Berkane, un véritable feu d’artifice. Que serions-nous sans le BCIJ ?

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Oujda: du matériel dangereux intercepté sur l’autoroute (DGSN)

Un communiqué de la DGSN indique que le suspect principal a été arrêté à Oujda, alors que les trois autres complices ont été interpellés au niveau d’une gare de péage.