Tanger-Tétouan-Al Hoceïma: des présidents de communes dans le collimateur

ilyas

Cinquante présidents de communes, aussi bien urbaines que rurales, ont été convoqués par le Wali de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Ceci, pour leur participation à une réunion importante que Mohamed Yacoubi a décidé de tenir mardi prochain, dans le but d’y voir plus clair dans les pratiques de bonne gouvernance administrative et financière des collectivités locales concernées.

Des sources de Le Site info affirment que la réunion sera déterminante quant à l’avenir communal de certains présidents qui ont déjà été entendus, il y a de cela quelques jours, par la Cour des comptes après que Driss Jettou avait reçu de nombreuses plaintes tournant essentiellement autour du projet « Al Hoceïma, phare de la Méditerranée ».

Et nos sources de renchérir en assurant que chaque fois que ledit projet est évoqué, certains craignent que l’épée de Damoclès ne soit suspendue sur leurs têtes de présidents de communes. Et cela, surtout depuis le limogeage de ministres et d’autres hauts responsables, décidé par le roi Mohammed VI, à propos des dysfonctionnements et autres retards constatés dans les travaux du projet « Al Hoceïma, manarat Al Moutawassit ».

Dans ce cadre, il est prévu que des services du ministère de l’Economie et des finances, ceux du ministère de l’Intérieur, ainsi que des juges de la Cour des comptes, se rendent sur place pour constater de visu la manière dont est gérée la gouvernance économique au sein de certaines communes urbaines et rurales de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

A rappeler que les cinq communes urbaines de la province, les premières à être pressenties pour recevoir la visite des services et des juges précités, sont toutes dirigées par des présidents appartenant au Parti de la Justice et du Développement (PJD).

Larbi Alaoui

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

1 Comment

  1. c’est bien toute cette remise à l’ordre: juste quelques questions…..
    – Ces personnes ont été relevés de leur fonction…. juste pour leur couper leur source d’enrichissement et leur demander d’aller compter les biens qu’ils ont détourné…. ou réellement poursuivis?
    – que fait on réellement de leur entourage… car généralement c’est une vérirable mafia qui s’installe autour…. pour taire et camoufler ces malversations…
    – à quand verra t on cette poursuite et ce démantèlement dans les universités, les facultés et les écoles… des milliards le plus légalement du monde y sont dillapidés…
    – de même que les grand organismes étatique de construction…. de promotion…. de gestion financière …..
    Je me rappelle une certaine campagne…..où certains ont été épinglé et ont écopé de 2 mois avec sursis avec une amande de 500 Dh alors qu’ils avaient détourné près de 500.000 Dh par jour !!!! oui…..vous avez bien lu!

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Ce qui s’est passé lundi soir dans un café à Tanger

La police de la ville du détroit a arrêté un individu aux multiples antécédents judiciaires.