Safi: un projet royal connaît de graves dysfonctionnements

roi

Dans la ville de Safi, la réalisation du projet royal de la centrale thermique connaît de graves dysfonctionnements. Devant cette situation, il a été décidé l’arrêt des travaux au vu des erreurs constatées, rapporte le quotidien Assabah.

Les responsables du projet se sont vus dans l’embarras à cause du quai de déchargement de charbon qui n’est plus opérationnel et ce, en raison de la découverte de fissures, il y a de cela quelques jours déjà. Ce qui oblige au recours de camions pour transporter les 10000 tonnes de charbon dont la centrale a besoin chaque jour. Cette option est lente et coûteuse et compromet l’avancement des travaux de la centrale qui, d’après les concepteurs, est susceptible de  couvrir 20% des besoins du Royaume en énergie électrique. Rappelons aussi que  la station, dont les travaux ont débuté au mois d’octobre 2014, devrait être opérationnelle au mois de juillet prochain. Sauf que vu les nombreux retards et dysfonctionnements constatés, ce délai a été rallongé d’une année supplémentaire, c’est-à-dire, en 2019!

On n’est donc pas sorti de l’auberge! Et les sources du journal  rappellent que le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement avait visité le site au mois d’août dernier. Abdelkader Amara, d’une manière indirecte,  avait alors fait allusion à des » problèmes techniques » qui ont été résolus, par la suite, par les ingénieurs et les responsables du projet. Et d’affirmer que le projet en était alors à un état d’avancement de 75%.

Où en est-on maintenant avec ces graves dysfonctionnements constatés? L’année prochaine verra-t-elle la centrale thermique de Safi fonctionner à plein régime? Affaire à suivre…

Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

African Digital Summit, la rencontre de référence pour le digital (VIDEO)

Les travaux de la 4è édition de l’African Digital Summit (ADS), se sont déroulés cette semaine à Casablanca, en présence des professionnels du marketing et du digital, en majorité africains.