Réalisation de la 1ère ville de développement durable à côté de Mehdia

mehdia

KIOSQUE – Il s’agit d’un méga-projet de grande envergure qui va être réalisé à 5 km de la ville de Mehdia par un groupe d’investissement international émirati en partenariat avec le Maroc, selon le site Hespress. Ce sera une ville conçue sur une superficie de 470 hectares, selon le concept de développement durable et inclusif adoptant différentes énergies alternatives.

Selon Barakate Ali Echchanabla, PDG du groupe, ce projet est loin d’être lucratif, et consiste en la réalisation de plusieurs infrastructures en cinq tranches. La première concerne une cité médicale comprenant un hôpital américain, une faculté de médecine pouvant accueillir au moins 2000 étudiants, avec la priorité aux Marocains les plus méritants et aux étudiants les plus vulnérables financièrement à hauteur de 25% des places, ainsi que la construction d’un centre de recherche spécialisé en bactériologie.

Une section du projet concernera l’aménagement d’un terrain de golf d’une surface de 50 hectares, avec  la construction de 400 villas qui adoptent un éclairage à l’énergie solaire, et dont les eaux usées seront recyclées pour servir d’arrosage des espaces verts. La connexion du projet à l’eau potable sera adoptée selon les nouvelles technologies en matière d’environnement, notamment le dessalement d’eau de mer, comme le stipulent les directives de la Cop 22, afin de préserver les ressources naturelles en faveur des générations futures.

Une autre partie sera réservée à la réalisation d’une série d’hôtels 5 étoiles qui seront situés non loin de l’Ecole royale canadienne. Des projets qui participeront à l’éducation des générations montantes en matière de préservation de l’environnement et de l’économie de l’énergie en adoptant les énergies renouvelables.

Bien que le projet soit réalisé sur une superficie de 750 hectares, seuls 25% de cette surface seront exploités, selon le PDG du groupe, les 75% restant seront réservés à l’aménagement d’espaces verts. Le projet adoptera également l’énergie éolienne pour certains éclairages ainsi que des moyens de transport propres qui fonctionneront grâce aux énergies renouvelables. L’enveloppe budgétaire de ce projet s’élève à 2, 5 milliards de dollars, avec un délai de livraison d’environ huit ans. Rendez-vous, donc, en 2024.

Saïd Abdessadek

Suggestions d’articles

Transfert clandestin vers l’Europe: le modus operandi d’un escroc à Mehdia

La police de Mehdia a arrêté jeudi dernier le propriétaire d’une embarcation de pêche artisanale. Les détails.