Mondial 2026: Voilà pourquoi l’Espagne n’a pas voté pour le Maroc

RUBI

L’Espagne n’a pas pu participer au vote pour l’attribution de l’organisation de la Coupe du monde de football 2026 à cause d’un cas « de force majeure », à savoir la crise qui a abouti à la destitution du sélectionneur national espagnol, a affirmé le président de la Fédération royale espagnole de football (RFEF), Luis Rubiales.

Rappelons qu’à deux jours du match Portugal-Espagne, la sélection ibérique n’avait plus de sélectionneur. Mercredi, lors d’une conférence de presse, Luis Rubiales, avait annoncé le limogeage de Julen Lopetegui, le sélectionneur qui s’est engagé mardi avec le Real Madrid pour la saison 2018–2019. La fédération espagnole a été obligée de trouver de le remplacer par Fernando Hierro.

« Je n’ai même pas eu le temps de déléguer mon vote » pour le 68ème Congrès de la FIFA, a précisé Rubiales. Au moment où il devait trouver en urgence un nouveau sélectionneur, le vote se déroulait en Russie.

« Pour la Fédération royale espagnole de football, cela aurait été une grande nouvelle de voir le Maroc, un pays frère, être choisi pour organiser la Coupe du monde de football 2026 », a insisté Rubiales. Mercredi dernier, l’Espagne s’était abstenue de voter lors du Congrès de la FIFA.

Il a également affirmé qu’il a transmis son soutien à l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, lors des dernières heures précédant le vote.

Soufiane Larabi (avec MAP)

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Mondial 2018: Achille, le chat pronostiqueur, inspire les Marocains (VIDEOS)

Après la défaite du Maroc contre l'Iran, la Toile a retrouvé sa bonne humeur grâce à Achille, le chat blanc et sourd désigné pronostiqueur officiel du Mondial 2018.