Mondial 2026: MHE s’invite à l’Assemblée nationale française

mhe

Le Maroc continue de promouvoir sa candidature pour l’organisation du Mondial 2026. Une rencontre a été organisée à cet effet, mardi soir à l’Assemblée nationale française avec la participation de plusieurs personnalités dont des députés et des sénateurs.

S’exprimant lors de cette rencontre, initiée par le groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale, le président de ce groupe Mustapha Laabid a souligné que le Maroc peut compter sur le soutien de la France à cette candidature, rappelant les liens unissant les deux pays sur tous les plans.

« Votre candidature est celle de la France et de l’Europe », a-t-il dit. « Le Maroc est un carrefour entre l’Afrique et l’Europe. Si le Maroc gagne c’est l’Europe toute entière qui gagne. Si le Maroc gagne c’est l’Afrique toute entière du gagne », a souligné le député français.

Situé à 14 km de l’Europe, le Maroc a tous les atouts pour organiser cet événement planétaire, a-t-il encore dit.

Pour sa part, le directeur de l’Institut de relations internationales et stratégique (IRIS) et spécialiste de la géopolitique du sport, Pascal Boniface a cité certains atouts de la candidature du Maroc, un pays qui se caractérise par sa diversité et le croisement de plusieurs cultures.

Outre son hospitalité, le Maroc se situe dans des beaux créneaux horaires pour suivre les matches du mondial, a-t-il notamment relevé, qualifiant de cohérente la candidature du Royaume.

Le député européen et président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc, Gilles Pargneaux a, quant à lui, lancé un appel aux pays membres de l’Union européenne pour porter haut et fort cette candidature du Maroc.

Dans un exposé sur le dossier de candidature du Maroc, Moulay Hafid Elalamy a souligné que le Royaume, un pays de tolérance et qui est reconnu pour sa sécurité et sa stabilité s’engage à organiser une Coupe du monde d’exception.

Il a aussi affirmé que l’organisation du Mondial sera bénéfique pour tous les acteurs à la fois pour les joueurs grâce à la compacité du pays permettant des déplacements simplifiés, pour les fans en raison de l’accessibilité depuis les pays fortement pourvoyeurs des supporters.

Cette organisation sera aussi bénéfique pour la FIFA à travers notamment la maximisation des profits grâce aux droits TV et l’image positives d’un pays engagé pour le développement durable, a-t-il poursuivi.

Rappelant que 12 villes hôtes couvrant l’ensemble des territoires ont été sélectionnées et que 14 stades ultra-modernes seront mis à disposition, Elalamy a notamment relevé que depuis la candidature de 2003 le pays a connu un développement important et a su se transformer comme en témoigne la multiplication par 2,1 du PIB entre 2003 et 2018, le développement du réseau autoroutier et de la capacité aéroportuaires.

A rappeler que le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët avait exprimé récemment le soutient de son pays à la candidature du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026.

S.L. (avec MAP)

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Casablanca: Hammouchi a reçu le conducteur du triporteur humilié

L’extrait de quelques secondes qui a été largement diffusé sur les réseaux sociaux montre le chauffeur de triporteur suppliant un agent de la circulation.