Maroc-Côte d’Ivoire: le ministère de la Santé se mobilise

maroc-cdi

La rencontre décisive Côte d’Ivoire-Maroc aura lieu samedi 11 novembre prochain à Abidjan, comme tout Marocain, amateur de foot ou pas, le sait.
L’on sait aussi qu’en plus de 3000 ressortissants de la communauté marocaine en Côte d’Ivoire, 4000 autres supporters feront le déplacement pour soutenir et encourager les Lions de l’Atlas à ramener la qualification pour le Mondial 2018, en Russie. Un match nul suffirait contre les Eléphants, une victoire comblerait les quatre coins du pays!
Mais chaque chose en son temps! Pour l’heure, c’est le ministère de la Santé qui est à l’oeuvre et retrousse ses manches afin que les supporters qui se déplaceront de six aéroports du Maroc pour rallier la capitale ivoirienne puissent bénéficier des vaccinations nécessaires.
Ainsi, un communiqué du département d’El Louardi concernant la décision gouvernementale, prise lors du Conseil des ministres du jeudi 12 octobre, indique qu’il accordera toutes les facilités aux supporters, dont la vaccination gratuite.
Dans ce cadre , le ministère de la Santé se mobilise pour assurer tous les moyens susceptibles de mener à bien cette mission. Stocks de vaccins en nombre suffisant, équipes médicales composées de praticiens et d’infirmiers et centres de santé dans toutes les régions pour accueillir les fans de l’équipe nationale.
Les services que le département de la Santé mettra à la disposition des supporters consistent en: vaccin contre la fièvre jaune, vaccin contre la fièvre typhoïde, médicament de prévention contre la malaria, renseignements et informations sur d’autres maladies tropicales et distribution de documents de sensibilisation et de prévention.
A noter que le ministère publiera prochainement la liste des centres de santé où auront lieu cette opération, comme il est prévu l’envoi d’une délégation médicale qui accompagnera les supporters des Lions de l’Atlas à Abidjan.
Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

Nouveau rebondissement dans l’affaire El Omari accusé de complot

Du nouveau après les accusations de Me Isaac Charia. L'avocat avait accusé Ilyas Omari d'avoir incité Zefzafi à comploter contre la monarchie.