Le mari d’une ex-diplomate américaine à Rabat condamné pour agression sexuelle

tribunal américain

Il y a quelques semaines, nous relations la plainte déposée, auprès de la justice américaine, par une femme de ménage qui exerçait dans une résidence dépendant de l’ambassade américaine à Rabat. Cette femme a accusé le mari de son employeuse, une responsable diplomatique, d’avoir abusé d’elle sexuellement.

La plainte mentionnait que Labib Chammas (d’origine libanaise), qui était en charge des employés marocains de l’ambassade au vu de sa maîtrise de l’arabe, l’obligeait à lui masser les pieds, le dos, le torse, son appareil génital et à effectuer des fellations. Pendant 16 ans, elle avait supporté ces supplices, de peur de perdre son travail.

La justice américaine vient d’accéder favorablement à sa plainte et a condamné Labib Chammas, âgé pourtant de 65 ans, à 30 mois de prison ferme pour agressions sexuelles. Le Tribunal de Virginie, qui a rendu la sentence, a précisé dans un communiqué, que l’accusé a été condamné également à verser à la plaignante des dédommagements pour le préjudice subi.

Eric Febvre

 

Reportage: le circuit « très spécial » du poisson au Maroc

1 Comment

  1. 16 ans de sevices et si peu de condamnation, on se moque de qui ?

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Marrakech: un imam violeur sévissait depuis 20 ans

Un imam a été traduit en justice pour des viols sur plusieurs mineures.