Le prince Moulay El Hassan vu par la presse espagnole

©MAP©MAP

Le quotidien espagnol El Mundo a publié un portrait du prince héritier Moulay El Hassan, sous le titre de « Moulay El Hassan, l’héritier précoce du Maroc ».

De plus en plus mis en avant, Moulay El Hassan attise toujours la curiosité. Il est souvent décrit comme étant sérieux. El Mundo avance un célèbre proverbe espagnol: il est formé pour être un roi avant d’être un homme.

À tout juste 16 ans, le prince accompagne et préside des rencontres aux côtés de son père. Il y a quelques jours, Mohammed VI ainsi que son fils se sont rendus à Paris pour le Sommet mondial sur le climat « One Planet Summit », rappelle El Mundo.

Toutes les caméras étaient rivées sur l’héritier, qui, avec sa posture et son style vestimentaire, a conquis l’assemblée. Un style qui a évolué au fil des années, « sous les conseils de sa mère la princesse Lalla Salma, qui elle-même a su briser les standards classiques de la femme marocaine ».

Cette maturité s’est affirmée à plusieurs reprises. Un des faits les plus marquants, relève le quotidien, est lorsque le Prince Moulay El Hassan, en janvier 2016, lors d’une cérémonie officielle, a retiré sa main tandis que les officiels s’inclinaient pour l’embrasser.

Malgré le fait que le baisemain soit encré dans la culture populaire marocaine, ce geste a doublé sa popularité. Car comme on dit dans l’élite de Rabat, « il est éduqué pour devenir un monarque révolutionnaire dans le monde arabe ».

Côté études, El Mundo rappelle des informations du journal Al AyamMoulay El Hassan va se consacrer à l’aviation dès l’année prochaine, en obtenant un titre officiel de militaire et d’ingénieur aéronautique. Même s’ « il ne se spécialisera pas dans l’aviation, ce sera seulement un de ses passe-temps qui l’aidera à forger sa personnalité ».

El Mundo note que le prince se détache déjà petit à petit de l’image de son père en se construisant la sienne. Tout d’abord, il fera des études plus scientifiques que son père qui a fait des études de droit. Par ailleurs, le prince maîtrise déjà quatre langues, à savoir, l’arabe, le français, l’espagnol et l’anglais.

Il faut savoir que comme tous les membres de la famille royale, le prince a reçu une éducation très stricte, il a étudié aux côtés de quatre jeunes, provenant de différentes régions et de classes sociales différentes, qui ont été soigneusement choisis pour leur intelligence.

Comme l’avait déclaré le roi Mohammed VI il y a quelques années au magazine Paris Match, « mes sœurs, mon frère et moi avons été élevés avec un programme très lourd. Nous avons également eu une bonne éducation religieuse dans l’école coranique du palais. Je veux que mon fils ait ces principes de base, pour forger sa propre personnalité ».

Et comme on le dit bien souvent, le sport est l’école de vie. Le prince Moulay El Hassan est passionné par le basketball, la natation, le ski et le football, et il serait même fan du Barça et de Lionel Messi, conclut El Mundo.

Faiza Rhoul

Suggestions d’articles

Les enjeux de l’agriculture marocaine décryptés par le Crédit du Maroc (VIDEO)

Crédit du Maroc, partenaire des filières agricoles a choisi de consacrer sa conférence annuelle au double enjeu de l’agriculture marocaine. Vidéo.