La guerre contre les programmes des colonies de vacances prend de l’ampleur

talbi

Après la polémique autour des méthodes et pratiques des colonies de vacances au Maroc, de nombreuses associations ont apporté leur soutien au changement qui devrait avoir lieu cet été.

Dans un communiqué, des associations ont assuré que des mesures seront prises pour promouvoir le travail éducatif et rehausser la qualité des programmes des colonies de vacances, afin d’assurer une atmosphère appropriée pour les enfants, qui leur permettra de s’ouvrir au monde, grâce à  l’organisation de diverses activités, notamment culturelles, sportives, éducatives et artistiques.

Pour rappel, le ministère de la Jeunesse et des Sports, Rachid Talbi Alami avait annoncé qu’un lifting des colonies de vacances allait avoir lieu.

Le programme de ces colonies, qui accueillent 200.000 enfants par an, avait suscité la colère au sein du ministère. « C’est complètement insensé de réveiller les enfants à 4 heures du matin pour la prière d’Al Fajr, rester pendant des heures sous le soleil pour la prière du vendredi ou passer la nuit à faire des louanges jusqu’à pas d’heure », avait critiqué le ministre, en s’insurgeant également face au style de chansons utilisé pour l’encadrement des enfants dans les colonies de vacances.

F.R.

 

  • Siham Siham

    Les chiens ne font pas des chats ! Nous Marocains, sommes nuls combien même porteurs de diplômes,et nous n’aimons pas vraiment ce que nous exerçons et pour faire face à notre médiocrité il faut affronter nos lacunes . Pour cela il est important de recruter des spécialistes en éducation dans des pays développés pour qu’ils viennent remettre à niveau nos formateurs et par la même occasion nous permettre de bâtir de solides fondations des programmes pédagogiques parascolaires voire même scolaires

    • peut être…mais faut jamais généraliser…les marocains ne sont pas nuls du tout…il y a des génies quand on veut les dénicher ou les recruter..la preuve, nous avons des marocains érudits qui ont accompli des défis ailleurs un peu partout sur le globe, et que n’ont pas pu leurs égaux étrangers, américains et occidentaux en général….avec ma génération en exemple, nos avons presque en majorité fait l’école publique et nous constatons Aujourd’hui que les profs d’il y a une dizaine d’années, à la fac ou au lycée, étaient plus brillants que les plus brillants d’aujourdhui…
      et pourtant, y avait même pas ce grand débat et ces gros investissements, ni ces interminables tractations que l’on voit à présent….des montagnes qui n’accouchent que de petites souris…c’est pour vous dire, qu’il y a encore des génies au Maroc…mais …car voilà le mais…et où le bas blesse, c’est la politique qui est devenue un métier, et les responsabilités de l’enseignement et de l’éducation que se sont partagées les partis politiques, est la plus grave déviation….car c’est un secteur très essentiel et très sensible…et dont l’état ne doit octroyer la gestion qu’à de vrais professionnels, et à ce point de crise où il patauge…c’est à des génies qu’il doit revenir et non à des cancres politiques et des bras cassés !

  • Mais …. faut jamais généraliser…les marocains ne sont pas nuls du tout…il y a des génies quand on veut les dénicher ou les recruter..la preuve, nous avons des marocains érudits qui ont accompli des défis ailleurs un peu partout sur le globe, et que n’ont pas pu leurs égaux étrangers, américains et occidentaux en général….avec ma génération en exemple, nos avons presque en majorité fait l’école publique et nous constatons Aujourd’hui que les profs d’il y a une dizaine d’années, à la fac ou au lycée, étaient plus brillants que les plus brillants d’aujourdhui…
    et pourtant, y avait même pas ce grand débat et ces gros investissements, ni ces interminables tractations que l’on voit à présent….des montagnes qui n’accouchent que de petites souris…c’est pour vous dire, qu’il y a encore des génies au Maroc…mais …car voilà le mais…et où le bas blesse, c’est la politique qui est devenue un métier, et les responsabilités de l’enseignement et de l’éducation que se sont partagées les partis politiques, est la plus grave déviation….car c’est un secteur très essentiel et très sensible…et dont l’état ne doit octroyer la gestion qu’à de vrais professionnels, et à ce point de crise où il patauge…c’est à des génies qu’il doit revenir et non à des cancres politiques et des bras cassés !

Suggestions d’articles

African Digital Summit, la rencontre de référence pour le digital (VIDEO)

Les travaux de la 4è édition de l’African Digital Summit (ADS), se sont déroulés cette semaine à Casablanca, en présence des professionnels du marketing et du digital, en majorité africains.