Hirak: le cri de détresse d’un avocat pour un détenu

hirak

Me Abdessadek Bouchtaoui, l’un des avocats des détenus du Hirak du Rif, a lancé un appel pour « sauver Rabii Ablaq », correspondant du site Badil, dont l’état s’est gravement détérioré depuis qu’il a entamé sa grève de la faim, il y a 18 jours.

« Le détenu a été torturé et a été victime de traitements dégradants et humiliants, lors de son arrestation et durant la période de sa garde à vue dans les locaux de la BNPJ », a affirmé l’avocat sur sa page Facebook. Et de préciser que Rabii Ablaq avait cessé de manger pendant sa garde à vue.

Lors de se comparution devant le procureur du Roi, le détenu avait déjà entamé sa grève de la faim comme signe de protestation  du « traitement cruel et avilissant qu’on lui a réservé et des humiliations subies » au point d’être « menacé de viol », fait-t-il savoir avant de lancer un cri de détresse: « Sauvez Ablaq avant qu’il ne soit trop tard! ».

Notons que la Délégation des prisons a démenti catégoriquement dans un communiqué, que certains détenus observent une grève de la faim à Oukacha. Même chose pour les accusations de tortures.

H.A.

Suggestions d’articles

La Toile en émoi après le décès de Hajar Eladlouni

En ces douloureuses circonstances, Le Site info, versions arabophone et francophone confondues, présente ses condoléances attristées à l'époux de notre défunte consoeur.