Espagne: qui va acheter le palais Álava-Esquível, propriété de la ville de Tanger?

palacio-alava-esquivel

Le palais Álava-Esquível, se trouvant en Espagne, mais qui appartient à la municipalité de Tanger, aurait trouvé un acheteur. Cependant, plusieurs interrogations sont toujours à soulever.

Il n’y a toujours pas de réponse sur l’avenir de ce joyau historique qui date de 1488 et que la municipalité de Tanger a acquis grâce au Duc de Tovar, qui l’avait racheté, puis offert à la ville après son décès.

L’acheteur n’est autre que l’Etat marocain auquel la ville de Tanger, selon le site Alyaoum 24, pourrait le céder à un prix symbolique. La décision a été prise par le Conseil de la ville qui n’est plus apte à réhabiliter les lieux, en constante détérioration.

Toutefois, le site local Gasteiz Hoy, évoque une lettre que le maire de la ville espagnole aurait reçu durant le mois de janvier, de la part du Royaume du Maroc. Dans cette lettre, l’intention de donner ce palais « à l’Etat espagnol après son acquisition par l’Etat marocain » a été mentionnée.

Cependant, depuis le temps, les autorités de la ville de Vitoria (province d’Alava du Pays basque en Espagne) où se trouve le palais pointent du doigt la mauvaise gestion du site historique.

La dernière chose (ou goutte d’eau) qui aurait fait déborder le vase, c’est  la détérioration évidente de l’état du réseau et de la maille de protection qui entoure la façade du bâtiment et protège les piétons contre d’éventuelles chutes d’éléments, précise le site local Noticias de Alava. En août dernier, une lettre a été envoyée dans laquelle le remplacement du maillage est ordonné dans les trente jours.

Passé ce délai, rien n’a été réalisé!  Et les raisons données par le Conseil tangérois sont le manque de ressources financières.

Un projet des travaux qui devront être réalisés pour résoudre les problèmes de maintenance du bâtiment a été rédigé. Donc, la seule chose dont nous sommes sûrs pour l’instant, c’est que le nouveau propriétaire aura beaucoup de pain sur la planche.

Faiza Rhoul

 

 

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Suggestions d’articles

Oujda: du matériel dangereux intercepté sur l’autoroute (DGSN)

Un communiqué de la DGSN indique que le suspect principal a été arrêté à Oujda, alors que les trois autres complices ont été interpellés au niveau d’une gare de péage.