Casablanca: des coups de feu tirés par la police à Hay Hassani

casa

Un policier de la brigade des motards relevant du district de police de Hay Hassani à Casablanca a été contraint dimanche matin de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice. Ce dernier exposait à un danger sérieux et imminent, la vie de citoyens et d’éléments de la sûreté à l’aide d’une arme blanche.

Un communiqué de la DGSN indique en effet que le mis en cause (23 ans), qui était sous l’emprise de la drogue, a opposé une résistance farouche contre les éléments d’une patrouille de motards, après avoir été appréhendé, en compagnie d’un complice, en flagrant délit de tentative de vol à l’encontre d’un citoyen sous la menace d’arme blanche, ce qui a contraint le policier de tirer trois balles de sommation avec son arme de service, avant de tirer une quatrième balle blessant le présumé à la jambe.

Le prévenu a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, tandis que son acolyte a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, a ajouté la DGSN.

  • Siham Siham

    ça suffit avec les balles de sommation ! y’en a marre ! Pour dissuader les crapules et les voyous qui agressent et terrorisent les gens il faut tirer avec des balles réelles

Suggestions d’articles

African Digital Summit, la rencontre de référence pour le digital (VIDEO)

Les travaux de la 4è édition de l’African Digital Summit (ADS), se sont déroulés cette semaine à Casablanca, en présence des professionnels du marketing et du digital, en majorité africains.