Affaire Merdas: accusations mutuelles entre la veuve du député et son amant

La veuve de Merdas, principale instigatrice du meurtre.La veuve de Merdas, principale instigatrice du meurtre.

Finies les idylles amoureuses entre Wafaâ, la veuve du député Merdas et son amant et principal inculpé Hicham Mouchtari. Leur comparution devant le juge d’instruction a donné lieu à une scène qui n’a rien à voir avec leurs amourettes. C’est du chacun pour soi pour essayer de sauver sa peau. Pendant leur confrontation les ex-tourtereaux s’accusent mutuellement d’avoir planifié et exécuté le meurtre du député Merdas.

C’est d’abord Wafaâ qui enfonce son amant en le désignant comme le principal instigateur du meurtre de son mari. De son côté, Hicham Mouchtari la pointe du doigt et l’accuse d’avoir tout planifié du début à la fin, à l’aide de sa soeur, pour se débarrasser d’un mari devenu trop encombrant pour elle et un « obstacle vers le bonheur ».

Le juge d’instruction a décidé d’approfondir l’enquête à la lumière des nouvelles révélations du quatrième suspect dans cette affaire. Il s’agit de Hamza Mouchtari extradé de Turquie récemment et qui a dit aux enquêteurs que son oncle avait loué les services d’un tueur à gage, en l’occurrence un soldat à, la retraite qui aurait accompli le sale boulot et tiré à trois reprises sur Abdellatif Merdas.

Bien d’autres côtés cachés ne tarderont pas à être dévoilés dans cette affaire de meurtre avec préméditation exécuté le 7 mars dernier et qui a vu déjà quatre personnes interpellées et mises en examen.

Soufiane Laraki

  • Bentaza

    C’est horrible d’assassiner son mari
    Le divorce ne suffisait il pas?
    En tout cas les deux amants ont gâché leur vie
    Ils passeront un bon moment en prison
    A méditer

Suggestions d’articles

Témara: un ex-juge se fait rouler pour 220 hectares

Ayant atteint l'âge de la retraite, un juge voulait profiter de son temps pour s'adonner à une autre activité. Le rêve allait devenir réalité, mais...