Seuls 1.7% des abonnés de Lydec paient leurs factures via internet

lydec

La société de distribution de l’eau et de l’électricité à Casablanca ( Lydec), a indiqué dans un récent rapport que sur 2 millions d’abonnés dans l’agglomération, seuls 1.7%, c’est-à-dire moins de 4000 personnes, paient leurs factures par Internet.

Ainsi près de 97% continuent à payer leurs factures par les procédés traditionnels, soit aux guichets d Lydec, ou à travers les points agrées à cette fin comme « Tashilat », « Fawatir » ou « Mpost »’ qui perçoivent 31% des redevances de Lydec, alors que 30% des abonnés paient directement les agents de la société.

En outre, 0.8% s’acquittent de leurs redevances par virements bancaires et 0.5% par le biais des guichets automatiques.

Eric Febvre

  • B. Serhani

    Lydec a indiqué dans un récent rapport que sur 2 millions d’abonnés
    dans l’agglomération, seuls 1.7%,
    paient leurs factures par Internet.
    Au même moment j’apprends par la presse que le règlement sur internet par carte bancaire (pour d’autres achats) franchit un nouveau cap en 2016 et que le nombre des transactions a bondi de 47%. Est-ce que Lydec a-t-elle réalisé un sondage auprès de ses clients pour savoir pourquoi ces derniers n’utilisent-ils pas l’internet pour payer leurs factures ? Bien sûr que non. Personnellement j’ai découvert cette possibilité le jour où Lydec avait annoncé ce manque d’enthousiasme par ses clients. La facture Lydec remise chaque mois à ses clients ne mentionne même pas cette possibilité. Que Lydec commence par communiquer avec ses clients avant de leur reprocher ce manque d’enthousiasme à l’utilisation de l’internet pour régler leurs factures. Certes cela lui permettra de réduire l’effectif de ses agents encaisseurs estimés aujourd’hui à 300 personnes, mais pour cela, il faut communiquer. Cela me rappelle le cas d’un individu qui lève les yeux au ciel et qui dit : « Mon Dieu pourquoi je ne gagne pas au loto ? et l’ange Gabriel qui lui répond : « Commence par jouer ». BS

Suggestions d’articles

Les sarcasmes des internautes au sujet du départ de Benkirane

Les Marocains ont l'imagination débordante.