MTDS​ ​introduit​ ​le​ ​paiement​ ​par​ ​Bitcoin​ ​au​ ​Maroc

bitcoin

MTDS, société de services numériques, introduit, pour la première fois au Maroc, le paiement de ses prestations par la monnaie virtuelle Bitcoin. Retour sur les motivations de ce choix innovant et le mode opératoire de cette nouvelle monnaie dont le taux de change aujourd’hui a atteint plus de 6600 DH.

Pour la première fois, une entreprise marocaine accepte le paiement par Bitcoin de ses prestations.Il s’agit de MTDS, société de services numériques spécialisée dans le digital, la sécurité et le cryptage informatique.

Le Bitcoin, de l’anglais « bit » unité d’information binaire et « coin », pièce de monnaie, est une monnaie cryptographique qui fonctionne sans autorité centrale, ni administrateur unique, mais de manière décentralisée grâce au consensus de l’ensemble des nœuds du réseau enregistré dans un registre public appelé « blockchain ». Actuellement, le taux de change de cette monnaie virtuelle vaut plus de 4000 euros contre un peu plus de 2300 début août.

« Il s’agit de l’adoption par notre entreprise de l’un des modes de paiement innovant et à fort potentiel de croissance pour permettre à nos clients, notamment internationaux, de régler nos prestations directement par Bitcoin à côté des autres méthodes de recouvrement traditionnels tels que le virement et les cartes bancaires locales et internationales », explique, Karl Stanzick, directeur général de MTDS.

Au départ, le bitcoin était surtout utilisé par le sites internet, mais aujourd’hui de plus en plus de commerçants et d’entreprises acceptent ce mode de paiement comme c’est le cas de Microsoft. Plus intéressant, certains entrepreneurs cherchent des financements de leurs projets à travers cette monnaie virtuelle comme alternative à la bourse.

Pour le cas de MTDS, l’ensemble de ses prestations peuvent, dorénavant, être réglées par Bitcoin, il s’agit notamment de Datacenter Solutions, les services internet, la sécurité des réseaux et les noms de domaine.

Au-delà de la dimension technologique de cette initiative innovante, pour le fondateur de MTDS, le Maroc, avec son ambition de positionnement international comme plateforme financière à travers Casablanca Finance City, a intérêt à explorer les solutions innovantes du blockchain notamment le bitcoin.

A rappeler qu’outre le paiement par Bitcoin, MTDS a réussi en 2017 de déployer le premier point d’échange internet (IXP) “Marix”(Maroc Internet Exchange Point), une infrastructure technologique et physique qui permet d’échanger le trafic local des trois opérateurs télécoms (Maroc Telecom, Inwi et Orange) sans passer par le transit international et de gagner en rapidité d’accès grâce à la réduction du nombre des sauts entre divers points d’accès entre le Maroc et l’Europe.

Suggestions d’articles

Bitcoin au Maroc: pourquoi c’est interdit par l’Office des changes?

Une réunion importante entre responsables du ministère de l'Economie et des finances, de Bank Al-Maghrib et de l'Autorité marocaine du marché des capitaux a émis ses vives inquiétudes...