La CGEM signe un protocole d’accord important avant le départ de Bensalah

cgem

La Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) représentée par sa Présidente Miriem BENSALAH-CHAQROUN a signé un protocole d’accord avec l’Union Marocaine du Travail (UMT), l’Union Générale des Travailleurs au Maroc, l’Union Nationale du Travail au Maroc et la Confédération Démocratique du Travail représentée par son Secrétaire Général Noubir AMAOUI.

Prenant en compte la volonté des parties à atteindre les objectifs du cadre conventionnel sur la médiation sociale signé en 2012, il a été décidé de créer un Fonds de Médiation Sociale.

Le Fonds est chargé de Financer les opérations de médiation sociale convenues par les parties, améliorer les capacités des médiateurs reconnus, à travers la formation, envisager la mise en place de nouveaux mécanismes susceptibles de développer la médiation sociale.

Les parties ont convenu de mettre en place un comité de pilotage chargé de diriger les affaires du Fonds conformément aux termes de référence convenus, en grande partie, lors de la réunion tenue le 22 décembre 2017 à ce sujet et qui seront finalises lors de la première réunion de ce comité.
La CGEM a été chargée d’abriter le siège du Fonds, d’entamer les procédures administratives nécessaires à sa création et d’inviter les représentants des parties signataires à assister à la première réunion du comité de pilotage.

« Le lancement de ce fonds est pour nous l’occasion de mettre en place un climat social sain et bénéficiaire pour tous. La vocation de l’entreprise est de créer de la valeur ajoutée et les salariés sont en droit de réclamer un travail digne et décent », a déclaré la présidente de la CGEM.

Suggestions d’articles

Débat à la CGEM sur la performance des entreprises

L’objectif de cette rencontre était d’échanger autour du concept de la gestion de la diversité culturelle au sein des entreprises et de l’importance de valoriser cette diversité dans l’environnement de travail.