Yassine Alaoui Ismaili: Un photographe marocain à l’honneur en France

yoriyass

Primé lors des premières rencontres photographiques d’Essaouira, le jeune prodige de la photographie marocaine, Yassine Alaoui Ismaili alias Yoriyas, est l’invité du festival Présence(s) photographie de Montélimar.

Par Olivier Rachet

yoriyas

Consacré à la photographie d’auteur, le festival Présence(s) photographie, qui se tiendra du 17 novembre au 3 décembre, dans la ville de Montélimar et ses alentours, ne se contente pas de consacrer une rétrospective au photoreporter Marc Riboud, connu pour ses reportages menés au Moyen-Orient, en Algérie ou en Afrique subsaharienne. Est mis aussi à l’honneur le street photographer Yoriyas bien connu du public marocain pour sa série « Casablanca not the movie ».

Un artiste aux aguets


Pour ceux qui connaissent Yassine, nul n’ignore qu’il ne se sépare jamais de son appareil photo. La photographie est un art et l’artiste a plus d’un tour dans son sac. Passionné d’échecs, il est un observateur impitoyable du monde qui l’environne. Rien n’échappe à son regard aiguisé : aucun contraste, aucune incongruité. La rue est une aire de jeu incomparable pour qui a le don de saisir, peut-être moins la beauté, que la contradiction contenue dans chaque instant. On s’amuse souvent en regardant les photographies de Yoriyas, on s’émerveille aussi devant une telle ingéniosité.

Un art de la performance

 

Parler de prouesse technique n’est pas étonnant quand on sait que l’artiste mène de front plusieurs carrières. Les fans de hip-hop connaissent son ancien groupe Lhiba Kingzoo dans lequel Yassine se révélait un danseur hors-pair. Cette passion de la danse ne l’a pas quitté puisqu’il continue de l’exercer, tout en l’enseignant. Ce samedi 25 novembre, à l’occasion du vernissage de l’exposition qui s’étendra sur trois communes différentes, sur les berges ardéchoises du Rhône, l’artiste offrira aux spectateurs une performance chorégraphique, à partir de ses photographies. The sound of Casa résonnera jusqu’à nos oreilles !

 

Suggestions d’articles

Pourquoi le roi Mohammed VI n’a pas reçu le Wydad?

Célèbre pour ses sorties médiatiques controversées mais dénuées de langue de bois, le journaliste marocain Mohamed Maghoudi est revenu sur la participation du Wydad de Casablanca à la Coupe du monde des clubs.